Société

Un an après l'attentat contre Charlie Hebdo, Châlons-en-champagne organise un concert de jazz en mémoire de Cabu

Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne lundi 4 janvier 2016 à 21:08

L'affiche du concert sera diffusée dans la ville.
L'affiche du concert sera diffusée dans la ville. © Radio France - Sophie Constanzer

Jeudi 7 janvier, jour d'anniversaire de l'attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo, la ville de Châlons-en-champagne organise un concert de jazz place Foch en mémoire de Cabu. La mairie veut ainsi rendre hommage au dessinateur, né à Châlons.

L'affiche du concert est illustrée par un dessin de Cabu lui-même. Et la mairie de Châlons-en-champagne invite ainsi les habitants à un rassemblement festif jeudi 7 janvier à 20 h place Foch en mémoire de l'enfant du pays, mort dans l'attentat contre le journal Charlie Hebdo à Paris. 

Un an jour pour jour après l'attentat contre Charlie Hebdo, c'est le frère de Cabu, Michel Cabut, qui viendra jouer sur scène avec son orchestre, le Hot swing orchestra. Du jazz bien sûr, ça ne pouvait pas en être autrement. Dans la tradition familiale le jazz ça compte, son frère étant lui même un artiste de renom", précise le député maire de Châlons-en-champagne Benoist Apparu qui a des contacts réguliers avec l'épouse de Cabu. 

C'est la première fois qu'on a l'autorisation de faire quelque chose pour Cabu

D'ailleurs c'est l'épouse de Cabu qui a donné l'autorisation pour ce concert. Jusqu'à maintenant la famille du dessinateur n'avait pas donner son aval pour un quelconque hommage dans la ville où Cabu a grandi et a fait ses premiers dessins. Il a fallu attendre un an, et c'est bien normal selon l'adjointe au maire de Châlons en charge de la culture.

"Les circonstances ont été très violentes, partagées par toute une population", explique Frédérique Schulthess qui se réjouit d'organiser ce concert jeudi 7 janvier, "On a réfléchi à tout un tas de choses autour de lui, des expositions, un concours qui porterait son nom, un festival. Mais c'est la première fois qu'on a l'autorisation de faire quelque chose pour Cabu"

Jean Cabut, dit Cabu, repose à Châlons-en-Champagne, la ville où il est né le 13 janvier 1938 et là où il a créé son premier journal satirique. La façade de l'hôtel de ville de Châlons sera revêtu de la bâche Cabu un homme libre ce jeudi 7 janvier.