Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Séisme du 11 novembre 2019 dans la Drôme et en Ardèche

Un an après le séisme du Teil, la sirène d'alerte retentira à 11h52 ce 11 novembre

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Juste après la cérémonie de commémoration de l'armistice au monument aux morts ce 11 novembre au Teil, la sirène d'alerte retentira, à 11h52 précise, heure à laquelle la terre a tremblé quelques secondes il y a un an. Un séisme dévastateur. "Un sombre anniversaire" pour les pompiers.

Les dégâts dans la commune du Teil (Ardèche), hameau de la Rouvière, suite au séisme survenu le 11 novembre 2019.
Les dégâts dans la commune du Teil (Ardèche), hameau de la Rouvière, suite au séisme survenu le 11 novembre 2019. © Radio France - François Breton

Ce 11 novembre a forcément une résonance bien particulière au Teil, un an après le séisme dévastateur. Après la cérémonie de commémoration de l'armistice de 1918 au monument aux morts, la sirène d'alerte de la commune retentira, à 11h52 précisément, heure à laquelle la terre a tremblé quelques secondes. La mairie aurait souhaité un rassemblement avec les Teillois, mais la cérémonie se fera en comité restreint à cause de l'épidémie de Covid-19. Elle est néanmoins à suivre en direct dès 11h sur la page Facebook de la ville du Teil. Elle se fera en présence du ministre des Comptes Publics, l'Ardéchois Olivier Dussopt.

"Au départ, c'est un sentiment d'impuissance"

Ce 11 novembre, ce sont les pompiers du Teil les premiers à intervenir sur le terrain, à évacuer les habitants de leurs maisons fragilisées, détruites. Le lieutenant Christophe Rodier, chef du centre de secours renforcé du Teil, se souvient de cette fin de matinée : "je rentrais de la cérémonie du 11 novembre. Je vois des habitants courir, la panique dans la rue devant la caserne. A la caserne, ce n'est pas clair tout de suite. On reçoit des appels qui nous indiquent une explosion à la centrale nucléaire de Cruas, d'autres des maisons détruites. On part sur le terrain en priorisant sur les premiers appels qu'on a eu, rue de la résistance quartier de Mélas notamment, et très rapidement, on comprend qu'on a à faire à un séisme." 

Le lieutenant Rodier se rappelle qu'"au départ, c'est un sentiment d'impuissance, parce qu'on est seul, les premiers secours, devant une tâche qui est gigantesque. Il y a des dégâts partout sur le commune. Et puis les renforts arrivent vite, et là on se sent soutenu par l'ensemble des pompiers de France et par l'ensemble des moyens de secours, publics ou privés, qui étaient sur place. On a été jusqu'à 180 pompiers par jour sur le centre de secours du Teil, alors qu'en temps normal, la garde de journée, ce sont six pompiers." 

Des renforts de toute la France

Des Services Incendie et Secours de 33 départements ont envoyé des renforts, des unités militaires de la sécurité civile, le bataillon des marins-pompiers de Marseille, la brigade des pompiers de Paris. Le lieutenant Rodier sera présent à la cérémonie de ce 11 novembre au matin : "on aura tous dans un coin de l'esprit, dans un coin du cœur, ce qui s'est passé il y a un an. C'est un sombre anniversaire. C'est quelque chose qu'on ne souhaite pas revoir."

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess