Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un arrêté pour limiter la prolifération des goélands à Marseille

jeudi 2 février 2017 à 15:41 Par Claire Bargelès, France Bleu Provence et France Bleu

Le "gabian" (nom occitan du goéland leucophée) serait-il un peu trop envahissant ? La préfecture des Bouches-du-Rhône a reconduit le 12 janvier un arrêté autorisant, dans certains cas bien précis, leur euthanasie.

Il y a environ 24 000 goélands sur Marseille et les îles.
Il y a environ 24 000 goélands sur Marseille et les îles. © Maxppp -

Marseille, France

L'arrêté court sur les quatre prochaines années à partir de janvier 2017. Il autorise les services municipaux à tuer jusqu'à 500 goélands sur cette période. Mais la Ville ne peut faire euthanasier par des vétérinaires que les oiseaux malades ou blessés.

La municipalité est aussi autorisée à stériliser les œufs, près des environnements sensibles, avec la vaporisation d'un produit spécifique.

Agressivité en période de ponte

Des mesures prises pour répondre à l'agressivité de ces oiseaux. En période de ponte, les "gabians" peuvent attaquer les humains, pour protéger leurs nids.

La mairie mise aussi sur la prévention, en informant la population sur la conduite à tenir : ces animaux sont sauvages, il faut donc éviter de trop les approcher, ne pas les nourrir et faire attention aux nids.

Le goéland leucophée est une espère protégée. L'année dernière, une centaine d'oiseaux ont été tués à Marseille, sur les 24.000 que compte la ville et ses îles.

En espérant que la Ville ne soit pas trop sévère avec ses goélands ... puisqu'il s'agit quand même de la mascotte de Marseille Capitale Européenne du Sport !