Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un Auxerrois au départ du marathon de New-York, malgré l'attentat à Manhattan

mercredi 1 novembre 2017 à 16:51 Par Pierre Coquelin, France Bleu Auxerre et France Bleu

Au lendemain de l'attaque terroriste de New-York, qui a fait 8 morts et au moins 11 blessés, l'Auxerrois Franck Brelaud s'est envolé pour les Etats-Unis. Entre les messages de ses proches et les mails de précaution des compagnies aériennes, le quinquagénaire ne compte pas changer ses plans.

On attend 50 000 participants ce dimanche au départ du marathon de New-York
On attend 50 000 participants ce dimanche au départ du marathon de New-York © Getty

Auxerre, France

Au lendemain de l'attentat de Manhattan à New-York, qui a fait huit morts et au moins 11 blessés, le maire de la "Grosse Pomme", a décidé de maintenir l'organisation du célèbre marathon ce dimanche. Une course à laquelle participe l'Auxerrois Franck Brelaud. A 51 ans, ce sera sa deuxième participation : en 2008, il avait bouclé les 42,195 km en un peu plus de 3 heures. Cette fois, "pas de pression : j'y vais plutôt pour profiter su paysage. J'ai d'ailleurs emmené mon appareil photo", confie l'Icaunais au moment d'embarquer à Roissy direction la côte Est des États-Unis.

"New-York, c'est le Grâal, la Mecque des marathoniens", ajoute Franck, qui devrait évoluer au milieu de quelques 50 000 participants, dont environ 3 000 Français. Le départ du pont Verrazano, le passage au milieu des gratte-ciel, les 10 derniers kilomètres au cœur de Central Park... la carte postale est belle.

Continuer à vivre

Mais il y a ce contexte. "Je ne dirais pas qu'il y a une appréhension. Je ne pense pas que ça va gâcher la fête", précise l'Auxerrois de 51 ans. "_Depuis ce mercredi matin, j'ai reçu plein de messages de mes proches me demandant "alors, tu prends l'avion quand même ?". Ce à quoi je réponds "oui"_. On vit avec ça malheureusement. Il y a une pointe d'amertume", confie Franck.

"Je n'ai pas envie de changer mes plans : je vais prendre le métro, le taxi. Je compte bien me balader dans les endroits où il y a de la foule, comme à Time Square. On va continuer à vivre"

Messages de proches, mais aussi des compagnies aériennes pour rappeler quelques mesures de précaution. "J'ai reçu trois mails en anglais, pour me dire que les contrôles seront renforcés au départ et à l'arrivée. Mais le pragmatisme l'emporte : je n'ai pas envie de changer mes plans : je vais prendre le métro, le taxi. Je compte bien me balader dans les endroits où il y a de la foule, comme à Time Square. On va continuer à vivre", explique le coureur icaunais.

Les autorités américaines vont renforcer les mesures de sécurité sur le parcours. On se souvient qu'en 2013, un attentat avait fait 3 morts et 264 blessés à Boston, à l'occasion du marathon. "Je pense que les amis américains vont faire ce qu'il faut pour que ça se passe au mieux. Souhaitons le", conclue le créateur de l'association Odysséa Auxerre.

L'Auxerrois Franck Brelaud sera au départ du marathon de New-York pour "continuer à vivre"