Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un avion du SDIS 13 d'Aix-en-Provence permet d'aiguiller les pompiers sur le terrain

-
Par , France Bleu Provence

Si l'incendie qui a eu lieu près d'Istres le lundi 24 août a ravagé 300 hectares, les pompiers ont réussi à maîtriser le feu, notamment grâce aux images produites par un avion. Cet appareil doté d'une caméra très performante permet de transmettre des informations précises sur la stratégie à adopter.

L'avion ultra perfectionné des pompiers des Bouches-du-Rhône.
L'avion ultra perfectionné des pompiers des Bouches-du-Rhône. © Radio France - Mathieu MESSAGE

Le lundi 24 août, un incendie a eu lieu près d'Istres (Bouches-du-Rhône) et a ravagé 300 hectares. Les pompiers ont réussi à maîtriser le feu, notamment grâce aux images produites par un avion du SDIS 13 basé à Aix-en-Provence. Cet appareil, doté d'une caméra très performante, permet de transmettre des informations précises sur la stratégie à adopter pour les pompiers au sol.

Aider les pompiers au contact des flammes

Mis en place dans la région depuis 2009, cet avion peut donner des images nettes de la situation au centre opérationnel de Marseille en 10 minutes. Le commandant de bord Gilles Valzer, qui pilote l'appareil, a pour mission de stabiliser le vol pour transmettre les meilleures informations aux pompiers de Marseille :

"On est aux ordres du CODIS qui va nous envoyer sur un feu s'ils jugent que notre présence est utile. Tout ce qu'on va filmer va être _envoyé au centre à Marseille_, et nous allons aussi les streamer sur internet. Mais le plus important, c'est que ces images vont être envoyées aux camions de pompiers au contact du feu. Ils voient exactement la situation depuis les airs alors qu'ils sont entourés par les flammes."

Gilles Valzer pilote l'avion qui aide les pompiers dans leur mission.
Gilles Valzer pilote l'avion qui aide les pompiers dans leur mission. © Radio France - Mathieu MESSAGE

Des images qui donnent beaucoup d'informations

Si ce procédé a été mis en place, c'est que les informations données sont cruciales pour les pompiers. Durant les six heures où l'incendie d'Istres a sévi, l'avion a transmis des images en prise de vue réelle mais aussi en infrarouge. Ces données permettent de prendre les bonnes décisions sur le terrain.

La caméra qui permet de transmettre des images précises aux pompiers du SDIS 13.
La caméra qui permet de transmettre des images précises aux pompiers du SDIS 13. © Radio France - Mathieu MESSAGE

Ces informations diverses sont données par l'opérateur-capteur Sébastien D. depuis son poste de contrôle situé dans l'avion :

"J'ai des zooms numériques et optiques pour obtenir la meilleure visibilité et qualité d'image. Une cigarette, par exemple, peut être filmée très précisément alors que nous sommes à plusieurs mètres d'altitudes, et ce grâce à la caméra infrarouge. La caméra jour permet de voir l'évolution de la fumée, le sens du vent, et d'informer sur les principaux risques. C'est très utile, surtout lorsque des pinèdes sont situées à proximité d’habitations.

Le poste de Sébastien, où il dirige la caméra à bord de l'avion.
Le poste de Sébastien, où il dirige la caméra à bord de l'avion. © Radio France - Mathieu MESSAGE

La caméra infrarouge est d'autant plus importante qu'elle permet de détecter le moindre départ de feu ou encore de pouvoir guider les pompiers en visualisant ce qui se cache derrière la fumée. Le centre analyse ainsi avec les pompiers sur place quelle est la meilleure stratégie à employer.

Les pompiers du SDIS 13 visualisent l'évolution du feu grâce aux données fournies par l'avion.
Les pompiers du SDIS 13 visualisent l'évolution du feu grâce aux données fournies par l'avion. © Radio France - Mathieu MESSAGE

La location d'un tel dispositif coûte environ 230 000 euros par an au département des Bouches-du-Rhône, mais les pompiers du SDIS 13 estiment qu'un feu arrêté rapidement évite des pertes allant jusqu'à 7 millions d'euros (espaces naturels, habitations, structure publiques, etc.).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess