Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un bac pro maintenance aéronautique pour l'armée, inauguré à Bourges

mercredi 10 avril 2019 à 16:08 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Une nouvelle formation aux écoles militaires de Bourges : les quinze premiers jeunes ont intégré le Centre d'Enseignement Technique de l'Armée de Terre (CECAT) en septembre dernier. Ils feront la maintenance des hélicoptères de l'armée de terre.

Le Colonel Henon dirige le tout nouveau CECAT de Bourges
Le Colonel Henon dirige le tout nouveau CECAT de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Une école qui prépare au Bac pro aéronautique, destiné à former les techniciens de maintenance des hélicoptères de l'armée de terre. Les besoins sont importants. En septembre prochain, trente nouveaux jeunes intégreront cette formation. Ils seront donc 90, chaque année à Bourges, en rythme de croisière. La particularité de cette formation, c'est qu'elle s'adresse à des mineurs, de 16 à 17 ans... à l'issue de la classe de seconde, pour être sûr de capter des jeunes très motivés. 

C'est une autre approche par rapport à l'école de Rochefort (l'école aéronautique de référence de l'armée).  Ces techniciens aéronautiques sont très recherchés. Pour être sûre d'avoir les bons profils, l'armée de terre fait donc le pari de recruter très tôt : " A Rochefort, on forme des jeunes qui sont déjà bacheliers et qui ont fait l'école des sous-officiers de Saint-Maixent. Ici, à Bourges, le choix est inverse, explique le Colonel Henon, chef du CECAT. On prend des jeunes qui sortent de seconde. On les forme au bac pro aéronautique sur deux années et ensuite ils rejoignent St-Maixent.  Toutes les armées, cherchent une ressource identique qui devient relativement rare, on essaie donc de recruter le plus tôt possible." 

Outre les cours de culture générale, les jeunes découvrent le matériel dans les ateliers des écoles militaires de Bourges - Radio France
Outre les cours de culture générale, les jeunes découvrent le matériel dans les ateliers des écoles militaires de Bourges © Radio France - Michel Benoit

A Bourges, les journées sont bien remplies car la formation se fait sur un rythme accéléré, deux ans au lieu de trois : " Les jeunes se lèvent à 6H30 du matin et terminent leur journée à 21H après des études surveillées et encadrées, détaille le Colonel Henon. C'est le Greta qui assure la formation académique pour les matières générales.  Ils ont aussi une formation militaire qui ressemble grosso modo à une formation générale où ils ont du renforcement musculaire et de la vie en campagne." Corentin, 20 ans, vient de Lorient : " Notre classe se spécialise en avionique. On voit tout ce qui est électrique et électronique sur un hélicoptère. Aujourd'hui on regarde les casques. Hier on a réalisé des soudures. Ca me plait vraiment ! "

Les écoles militaires de Bourges accueillent en moyenne 900 stagiaires en formation chaque jour. - Radio France
Les écoles militaires de Bourges accueillent en moyenne 900 stagiaires en formation chaque jour. © Radio France - Michel Benoit

En septembre prochain, une spécialité mécanique ouvrira... Allan 17 ans a trouvé sa voie : " J'ai toujours voulu rejoindre l'armée. Quand j'aurais fini cette formation, je vais essayer de rejoindre le régiment des forces spéciales pour devenir mécanicien naviguant. C'est à dire qu'on vole sur les missions pour intervenir en cas de problème d'avionique. C'est vraiment ce que je voudrais faire ensuite." Mais pour cela il faudra encore subir des sélections... Le CECAT de Bourges est rattaché au lycée militaire d'Autun.