Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un bien étrange 6 juin au cimetière américain de Colleville-sur-mer

Drôle d'ambiance pour un 6 juin dans ce haut lieu des commémorations du débarquement. Le cimetière de Colleville-sur-mer est quasiment désert cette année. En raison de l'épidémie de Covid-19, les Américains ne sont pas venus. Quelques visiteurs arpentent les allées entre les 9.386 croix blanches.

Quelques rares visiteurs viennent se recueillir dans ce lieu si fréquenté habituellement lors des commémorations du débarquement.
Quelques rares visiteurs viennent se recueillir dans ce lieu si fréquenté habituellement lors des commémorations du débarquement. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

C'est un lieu qui incite déjà au recueillement. Avec ses près de 10.000 croix blanches qui surplombent la mer sur les hauteurs d'Omaha Beach. Mais un calme supplémentaire règne sur ce petit bout de territoire américain situé à Colleville-sur-mer dans le Calvados. "On entend bien les oiseaux chanter" remarque Scott Desjardins le super intendant du cimetière.

Scott Desjardins, super intendant du cimétière américain de Colleville-sur-mer.
Scott Desjardins, super intendant du cimétière américain de Colleville-sur-mer. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Pour faire face aux contraintes sanitaires, il a dû mettre en place tout un sens de circulation. "Le centre des visiteurs est fermé, et tout le personnel est déployé dans les allées pour guider les visiteurs". Ces derniers ne doivent pas se croiser. Et ne peuvent pas non plus s’approcher des croix, sauf cas exceptionnel. "Une personne nous a demandé il y a trois semaines si elle pouvait venir déposer 31 roses devant des tombes, nous avons accepté, elle a pu être accompagnée par un guide, c'est au cas par cas".

260 visiteurs par jour contre 11.000 l'an dernier

Les visiteurs doivent aussi s’inscrire pour venir. "Ils ne doivent pas être plus de 150 en même temps dans le cimetière. Mais en moyenne ils ne sont que 260 par jour" poursuit Scott Desjardins. Quand l’an dernier, le cimetière en a accueilli jusqu’à 11.000 à cette période. Le souvenir de la cérémonie franco américaine avec Donald Trump et Emmanuel Macron semble complètement irréel.

L'an dernier, la cérémonie franco américaine présidée par Emmanuel Macron et Donald Trump avait rassemblé près de 12 000 personnes pour le 75ème anniversaire du débarquement.
L'an dernier, la cérémonie franco américaine présidée par Emmanuel Macron et Donald Trump avait rassemblé près de 12 000 personnes pour le 75ème anniversaire du débarquement. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Les rares visiteurs ont du coup le sentiment de vivre un moment particulier. "On a l'impression d'être seuls au monde, confie Lise, c'est apaisant". "Mais pour un 6 juin, c'est quand même étrange, renchérit Thomas, ça rajoute en émotion, mais on espère que l'an prochain, on aura retrouvé le cours normal des choses". Comme l’espère aussi certainement les vétérans américains et les familles des GI's qui reposent ici et qui pour certains n’auront pas pu, pour la première fois, venir se recueillir. 

Thomas et Kevin viennent de Strasbourg chaque année pour le 6 juin et découvrent cette année une bien étrange atmosphère.
Thomas et Kevin viennent de Strasbourg chaque année pour le 6 juin et découvrent cette année une bien étrange atmosphère. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

"On se sent seuls au monde". Reportage au cimetière américain de Colleville-sur-mer

Sur Omaha Beach, située en contrebas du cimetière, la statue "Les Braves" se sent elle aussi bien seule en ce 6 juin 2020.
Sur Omaha Beach, située en contrebas du cimetière, la statue "Les Braves" se sent elle aussi bien seule en ce 6 juin 2020. © Radio France - Nolwenn Le Jeune
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu