Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Coupe du monde féminine de football 2019

Coupe du monde féminine 2019 : un Biterrois pour animer le match ce mercredi soir à Nice

-
Par , France Bleu Hérault

L'équipe de France de football affronte ce mercredi soir à 21h la Norvège, à l'occasion du mondial de football. Le match est animé par le speaker de l'ASBH Pro D2 et l'AS Béziers football. Un honneur, une énorme responsabilité pour Jean-Max Pigassou.

Jean-Max Pigassou sur la pelouse du stade de Nice
Jean-Max Pigassou sur la pelouse du stade de Nice - Jean-Max Pigassou

Béziers, France

Le speaker officiel du club de Rugby de Béziers (ASBH Pro D2) et l’AS Béziers football a une lourde responsabilité ce mercredi soir à Nice : mettre le feu, avec modération, à l'Allianz Riviera. C’est dans ce stade que l’équipe de France féminine de football affronte la Norvège. Il s’agit du deuxième match des tricolores en coupe du monde après leur victoire 4 à 0 face à la Corée du Sud  vendredi dernier dernier au Parc des Princes.

Jean-Max Pigassou, speaker depuis 26 ans, a été choisi pour animer les six matchs du Mondial féminin à Nice. Ce mercredi soir, le stade est quasiment plein : 36.000 places. La semaine dernière, il avait déjà donné de la voix pour Angleterre-Ecosse. 

Il est la voix de l'ASBH, de l'AB Béziers foot, mais aussi le speaker du Castres Olympique

Le Biterrois a été choisi par la FIFA, via l'association des speakers et maîtres de cérémonies, pour présenter les six matchs accueillis à Nice durant cette coupe du monde de football féminin. Il animera par ailleurs Suède-Thaïlande ce dimanche, puis le dernier match de poule la semaine prochaine entre l’Angleterre et le Japon, avant une rencontre de quart de finale et la petite finale (pour la troisième place) le 06 juillet prochain.

"Ce que je vis depuis dimanche est quelque chose d'extraordinaire, de fabuleux".

"Il y a une forme d’excitation, une forme d'émotion" dit Jean-Max Pigassou

Ce mercredi, 75 joueuses ayant porté le maillot tricolore se retrouveront à l'Allianz Riviera en marge de la rencontre, sans compter Didier Deschamps et tout son staff, soit 20 personnes, ainsi  que Roxana Maracineanu la ministre des sports. Les Bleues, qui ont gagné leur premier match, peuvent se qualifier pour les huitièmes de finale, de la Coupe du monde dès ce soir, à partir de 21h, en cas de succès contre la Norvège.

Les Norvégiennes, également vainqueures de leur premier match de poule (3-0 contre le Nigeria), s’annoncent comme un adversaire coriace ,même si elles sont privées de leur meilleure joueuse, Ada Hegerberg,ballon d'or 2018, l'attaquante de l'Olympique lyonnais a refusé de jouer dans sa sélection nationale pour protester contre les inégalités de traitement entres footballeurs et footballeuses dans son pays. 

Un tout autre calibre

La sélection norvégienne est l’une des grandes nations historiques du foot féminin, avec une Coupe du monde en 1995 et les Jeux olympiques en 2000 à leur palmarès.