Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un bon croissant au beurre, c'est un croissant à l'ancienne

mardi 5 septembre 2017 à 18:31 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Un jeune artisan strasbourgeois de 25 ans, Mickaël Ravau, a remporté le concours du meilleur croissant au beurre, organisé à la Foire européenne de Strasbourg par sa profession. Le secret d'un bon croissant: le savoir-faire à l'ancienne.

La boulangerie des époux Ravau, rue de Lausanne à Strasbourg
La boulangerie des époux Ravau, rue de Lausanne à Strasbourg © Radio France - Corinne Fugler

Strasbourg, France

La Foire européenne de Strasbourg met en avant les inventeurs régionaux, à travers le concours Lépine. Elle donne aussi un coup de pouce aux artisans alsaciens, comme les boulangers. Un jeune artisan strasbourgeois, Mickaël Ravau, a remporté le concours du meilleur croissant au beurre, organisé au Jardin des délices par la Fédération patronale de la boulangerie. Une distinction bienvenue pour ce tout jeune boulanger de 25 ans, installé depuis le mois de février rue de Lausanne, à la Krutenau, qui veut perpétuer le métier à l'ancienne.

Le croissant doit briller! nous confie Mickaël Ravau, le boulanger

A quoi reconnait-on un bon croissant? à sa couleur et à son feuilletage. Le croissant beurre doit être cuit à point, pour offrir au palais un bel alvéolage. Il doit aussi briller, grâce à son glaçage à l’œuf. Pour évaluer la qualité d'un croissant, il faut surtout le goûter. Depuis qu'il a remporté ce concours, Mickaël Ravau a dû augmenter sa production. Il y a quelques jours encore, il fabriquait 50 à 100 croissants chaque jour. Il en cuit dorénavant 150 à 180!