Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un Bordelais lance une appli pour rapprocher les maires de leurs citoyens

samedi 17 juin 2017 à 18:05 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Maxime Peyret Lacombe, un jeune Bordelais de 19 ans, souhaite, via une plateforme internet et une application mobile, créer du lien entre les citoyens et les élus locaux. Livraison prévue à l'automne.

Maxime, 19 ans et des projets plein la tête.
Maxime, 19 ans et des projets plein la tête. © Radio France

C'est à l'âge de seize ans, lors des élections municipales, qu'il a constaté le désintérêt de ses amis pour la chose politique. Passionné par le thème, il estime que la politique doit se mettre en phase avec son temps, c'est à dire passer à l'ère digitale.

Il réfléchit alors à l'idée de créer ParlonsPo, qui regroupe une plateforme et une application. La première pour proposer aux maires d'ouvrir le dialogue avec les citoyens, notamment les jeunes, en communiquant sur les actualités de leur commune mais aussi d'avoir un retour sur leurs décisions et leurs projets. La deuxième pour que les habitants puissent faire remonter à leurs élus leurs interrogations, relayer leur ressenti sur les problèmes de la vie quotidienne voire proposer eux mêmes des projets.

Mille communes dans trois ans ?

Bachelier depuis tout juste un an, Maxime Peyret Lacombe a proposé son projet à 30 communes en Nouvelle-Aquitaine. 21 d'entre elles ont été séduites selon lui. Il espère d'ici trois ans pouvoir en toucher mille.

Maxime Peyret-Lacombe : "On veut que ce soit vraiment le Facebook du citoyen"

Le jeune homme vient de lancer une campagne de crowdfunding qui lui a permis, dès la première journée, de récolter 250 euros. Il en demande 5000 pour faciliter le développement de son projet qui devrait voir le jour en septembre.

Si les retours sont bons, il espère pouvoir lancer dans un deuxième temps des bornes digitales dans les grandes villes qui s'adresseront aux touristes et aux personnes en recherche d'emploi. A 19 ans, le jeune entrepreneur a de la suite dans les idées.