Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

POISSON D'AVRIL : Un boulanger corrézien a déposé le brevet du gâteau creusois

-
Par , France Bleu Creuse

Coup de tonnerre chez les pâtissiers creusois : un boulanger corrézien a récupéré les droits du fameux gâteau "Le Creusois" en profitant d'une nouvelle réglementation européenne. Dès le mois de juin, le gâteau va changer de nom et s’appellera Le Corrézien. Evidemment, c'est un poisson d'avril !

© Radio France - Géraldine Marcon

Creuse, France

L'annonce a fait l'effet d'une bombe chez les pâtissiers membres de l'association Le Creusois : un boulanger corrézien vient de déposer un un brevet sur la recette du fameux gâteau à la noisette. Ce qui était inimaginable il y a encore quelques mois est devenu possible  depuis l'entrée en vigueur d'une directive européenne le 1er janvier 2019. Cette directive permet aux professionnels de breveter les recettes des gâteaux et des pâtisseries et d'en récupérer les droits d'exploitation exclusive. 

Les conséquences sont dramatiques pour nos pâtissiers creusois qui, dès le mois de juin, ne pourront plus commercialiser de gâteau à la noisette avec une recette similaire. L'affront est même total puisque le boulanger Roland Maury, qui a déposé le brevet, a décidé désormais de nommer le gâteau "Le Corrézien". 

Des poursuites judiciaires à venir

Le Président de l'association Le Creusois ne compte pas pour autant se laisser faire et annonce d'ors et déjà des poursuites judiciaires : 

La réaction n'est pas bonne. Je vois pas ce que les Corréziens viennent faire là-dedans. On va se défendre. On a un juriste avec nous depuis peu et on va faire ce qu'il faut pour parer cette éventualité. 

Du côté corrézien, on ne montre pas le moindre signe de gène. Roland Maury, l'avoue tout de go : il s'est engouffré dans la faille juridique et assume tout-à-fait de s'emparer de la recette creusoises à son unique bénéfice

La directive européenne me permet de le faire. Personne ne l'a breveté alors j'en ai profité. Si les Creusois tenaient tant que ça à leur gâteau, ils auraient fait attention et ils auraient surveillé la législation. Mais je leur vendrai des gâteau Le Corrézien s'ils le souhaitent, sans soucis, on est voisin quand même. 

Autant dire que les pâtissiers de notre département n'ont aucune envie d'acheter et de revendre cette copie corrézienne du gâteau traditionnel. L'association Le Creusois va consulter son avocat avant de déposer une réclamation à la répression des fraudes

Vous avez été nombreux à réagir, et certains l'ont deviné : il s'agit évidemment du poisson d'avril de France Bleu Creuse. Le gâteau creusois reste bien Le Creusois ! 

Choix de la station

France Bleu