Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un bureau mobile pour les gendarmes sarthois

mercredi 3 octobre 2018 à 16:45 Par Alexandre Chassignon, France Bleu Maine

La gendarmerie de la Sarthe a utilisé pour la première fois sa "brigade de contact mobile", ce mercredi sur le marché de Connerré. Ce camion équipé du matériel pour prendre les plaintes offre un service supplémentaire aux habitants.

Le camion a été utilisé pour la première fois sur le marché de Connerré.
Le camion a été utilisé pour la première fois sur le marché de Connerré. © Radio France - AC

Sarthe, France

"Ce n'est pas les gens qui vont à la gendarmerie, c'est nous qui nous rapprochons d'eux", martèle le colonel Thibaut Lucazeau, commandant du groupement de gendarmerie de la Sarthe. Un principe valable à l'échelle de Connerré : la commune dispose d'une gendarmerie flambant neuve, à 1 km du centre-ville, mais son marché a été choisi pour le premier déploiement de ce camion réaménagé.  "Vous avez deux gendarmes qui peuvent prendre des plaintes ou du renseignement, et deux réservistes qui patrouillent et apportent du conseil".

37 gendarmeries et un camion

Une occasion immédiatement saisie par Jean, un habitant, pour signaler des passages "à 80 km/h dans le bourg de Saint-Mars-La-Brière, malgré les travaux".

Avec ce point de contact supplémentaire, les gendarmes veulent "densifier" la couverture du département, où ils comptent 37 sites fixes. Il faudra évaluer les résultats de cette expérience, qui est une initiative sarthoise, souligne le préfet Nicolas Quillet.