Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un car scolaire obligé de faire marche arrière au passage à niveau de Saint-Aunès

jeudi 11 octobre 2018 à 4:35 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

Hérault Transport ne veut plus que ses cars passent par le passage à niveau de La Crouzette à Saint-Aunès, à l'est de Montpellier. Il y a quelques jours, la conductrice d'un car transportant des collégiens de Mauguio a été contrainte de faire marche arrière au moment du passage d'un train.

Un passage à niveau (photo d'illustration)
Un passage à niveau (photo d'illustration) © Maxppp -

Saint-Aunès, France

Il s'agit d'un micro incident qui, en temps normal, serait sans doute passé inaperçu mais aujourd'hui tout le monde a en tête le drame de Millas et la sécurité est plus que jamais une priorité. Mercredi 26 septembre : deux cars se suivent, ils arrivent au passage à niveau assez étroit, le signal sonore retenti. Les barrières s'abaissent, un train passe, les barrières se relèvent tout à fait normalement.

Une voiture qui se trouve en tête de file s'engage alors sur les voies qu'elle franchit. Le car scolaire s'apprête à faire la même chose quand le signal sonore retentit à nouveau. La conductrice du car qui a avancé d'a peine un mètre juge plus prudent de ne pas s'engager et fait donc marche arrière, aidée par les enfants qui font signe au chauffeur du deuxième car de reculer lui aussi.

En rentrant chez eux, les collégiens ont raconté l'histoire à leurs parents sans doute un peu affolés, qui ont cherché à comprendre ce qu'il s'était passé. Hérault Transport a reçu trois courriers et  étudie depuis un autre parcours qui ne traverserait pas les voies SNCF mais qui permettrait, malgré ce détour, de continuer à desservir tous les quartiers de Saint-Aunès. La mairie, également alertée, n'y fait plus passer ses bus scolaires depuis plusieurs mois, tout comme l'agglomération du Pays de l'Or.