Société

Un cas de chikungunya à Banyuls-sur-Mer

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon vendredi 6 juin 2014 à 14:32

Moustique Aedes Albobictus, vecteur du chikungunya
Moustique Aedes Albobictus, vecteur du chikungunya © MaxPPP

Une habitante de Banyuls-sur-Mer a été infectée par le virus du chikungunya lors d'un voyage aux Antilles, à la Guadeloupe. Des riverains, des viticulteurs, des apiculteurs et des éleveurs se sont opposés aux opérations de démoustication ce vendredi matin. Finalement, la pulvérisation de l'insecticide doit avoir lieu ce samedi, car c'est un problème de santé publique.

Une habitante de Banyuls-sur-Mer** a été infecté par le chikungunya après un voyage aux Antilles, à la Guadeloupe. La préfecture des Pyrénées-Orientales a aussitôt décidé de traiter la maison de cette habitante contre les moustiques , ainsi que ses alentours, dans un périmètre de deux-cents mètres** . Car c'est confirmé, cette personne a contracté le virus. Elle est en quarantaine, isolée chez elle, et sous traitement.

Cependant des riverains et plusieurs viticulteurs, apiculteurs et éleveurs de Banyuls-sur-Mer se sont opposés aux opérations de démoustication ce vendredi matin, menées par l'EID. Les camionnettes n'ont pas pu entrer dans la zone à traiter. Les opposants estiment ne pas avoir été prévenus à temps. Ils s'inquiètent également des conséquences de l'insceticide sur l'environnement.

Chiku Banyuls - PIF / Vigneronne

Jeudi soir, des affichettes avaient pourtant été aposées dans la commune pour prévenir les habitants et leur indiquer les mesures à prendre. Mais l'information n'a semble t-il pas bien circulée. Ce que reconnait Fabrice Rosay, directeur de cabinet du Préfet, qui précise tout de même qu'il s'agit d'un problème de santé publique, qu'il faut traiter rapidement.

Chiku Banyuls - PAF / Préfecture

Une réunion d'information a donc eu lieu ce vendredi après-midi, et l'opération de démoustication doit avoir lieu ce samedi matin entre 4h et 6h30. Beaucoup d'habitants y sont d'ailleurs favorables.

Chiku Banyuls - PIF / Habitants

Il est donc demandé aux habitants concernés de fermer leurs fenêtres, de ramasser leur linge ainsi que tout objet laissé à l'extérieur. Même si ce produit n'est pas dangereux pour la santé et l'environnement selon l'EID, l'Entente Interdépartementale de Démoustication.

Chiku Banyuls - PAF / EID

Le préfet rappelle également que cette opération ne présente aucun risque . René Bidal explique dans un communiqué :

"S'agissant d'une prévention de santé publique qui dépasse de loin des considérations isolées et particulières, l'opération aura lieu."

Des affichettes ont été aposées jeudi soir pour prévenir la population - Radio France
Des affichettes ont été aposées jeudi soir pour prévenir la population © Radio France