Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : un Catalan parmi les représentants nationaux

lundi 26 novembre 2018 à 19:20 Par Sébastien Cabrita Dos Santos, France Bleu Roussillon

Thomas Miralles, 27 ans, a été choisi pour être l'un des huit représentants nationaux des gilets jaunes. La délégation demande à être reçue au plus vite par le président ou son Premier ministre.

Thomas Miralles, nouveau représentant national des gilets jaunes (en haut à droite dans le camion)
Thomas Miralles, nouveau représentant national des gilets jaunes (en haut à droite dans le camion) - Thomas Miralles

Perpignan, France

"Il faut bien savoir que nous ne sommes pas des décideurs. Nous sommes là uniquement pour se faire porte-parole dans les médias, faire des propositions et les soumettre à un référendum populaire".  Thomas Miralles, 27 ans, originaire de Perpignan (Pyrénées-Orientales) a été sélectionné à l'issue d'une consultation sur Facebook : "je sais qu'il va y avoir une pression médiatique, peut-être du gouvernement ou même de la part de certains gilets jaunes qui se disent ne pas avoir été assez consultés. Ils peuvent venir me voir, je ne suis vraiment pas là pour décider seul"

Une réunion publique doit être organisée dans les prochains jours afin que Thomas Miralles puisse se présenter aux manifestants du département qui ne le connaissent pas encore. L'occasion également d'expliquer aux gilets jaunes la nécessité de s'organiser : "Ce groupe a pour mission d'engager une prise de contact sérieuse et nécessaire avec les représentants de l'Etat et de son gouvernement", écrivent les huit représentants dans un communiqué de presse. 

Parmi les revendications : la baisse de "toutes les taxes" et la création d'une "assemblée citoyenne",pour débattre de la transition écologique et de l'augmentation du pouvoir d'achat. 

Un jeune spécialiste de la finance

"On dit toujours que toutes les décisions sont prises à Paris, il faut profiter de cette chance, parce que j'ai l'impression que nous sommes dans le département le plus oublié de France", poursuit encore Thomas Miralles, qui se dit prêt à porter la voix des centaines de manifestants mobilisés en continu depuis le samedi 17 novembre dans les Pyrénées-Orientales. 

Thomas Miralles est un jeune chef d'entreprise, spécialisé dans la finance. Son rôle sera notamment d'éplucher les rapports de l'Etat pour déceler les éventuelles failles, à commencer par l'immense chapitre des taxes sur le carburant.

Le jeune catalan dit s'impliquer autant pour garantir un avenir à son jeune fils âgé de deux ans et demi : "je me demande ce qu'il va rester de la France, de nos droits et de nos acquis dans dix, quinze ou vingt ans".

La nouvelle délégation demande à être reçue au plus vite par le président Emmanuel Macron ou par son Premier ministre Edouard Philippe.