Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un "certificat de sensibilisation" mis en place dès 2021 pour acheter ou adopter un animal de compagnie

-
Par , France Bleu

Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a présenté les grandes lignes du plan du gouvernement pour les animaux de compagnie. Face aux 100 000 animaux abandonnés chaque année, le plan se fixe pour objectif d'éviter les achats ou les adoptions impulsives.

100 000 animaux de compagnies sont abandonnés chaque année
100 000 animaux de compagnies sont abandonnés chaque année © Maxppp - Maury GOLINI

"Un animal n'est ni un produit ni un jouet". Dans un entretien donné au Parisien, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie présente les pistes du gouvernement pour lutter contre les abandons et rappeler à chaque adoptant ou acheteur sa responsabilité. Chaque année, 100 000 animaux sont abandonnés, des chiens et des chats en grande partie. 

Dès 2021, les futurs hôtes d'une boule de poil se verront donc remettre un"certificat de sensibilisation obligatoire" qui listera les engagements à prendre avant de faire leur choix. Le document, qui pourra être signé auprès d'un refuge, d'un vétérinaire ou une animalerie, présentera par exemple les obligations "en termes d'obligations de soins, de vaccination, de nécessité de sortir son animal et du coût financier", explique Julien Denormandie. 

La mesure est mise en place pour éviter tout achat compulsif, sans prendre en compte l'aspect "responsabilité" que représente le nouveau venu dans le foyer. "Vous passez devant une vitrine où se trouve un chiot ou un chaton : vous ou vos enfants les trouvez mignons, et il arrive que vous finissiez par en acheter sans nécessairement prendre conscience des devoirs que cela implique", poursuit le ministre. 

Une charte signée avec la plateforme Leboncoin

Julien Denormandie souhaite aussi qu'une charte soit signée avec la plateforme Leboncoin pour encadrer, mais pas interdire, les petites annonces de ventes d'animaux. Elle visera à dissocier les animaux des biens de consommation et obligera à indiquer certains éléments concernant l'animal (âge, méthode d'identification, numéro d'identification...). 

Et le ministre ajoute que "les ventes ou adoptions d'animaux continueront de se faire dans des refuges spécialisés, des animaleries ou des foires dédiées à la vente d'animaux". Les ventes dans les véhicules ambulants, en revanche, seront interdites. 

Le plan du gouvernement prévoit également le déblocage d'un budget de 20 millions d'euros distribué aux associations et aux refuges ou encore "un observatoire dédié à la lutte contre les abandons d'animaux de compagnie"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess