Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un chat contaminé par le coronavirus à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

C'est un cas extrêmement rare, moins de dix diagnostics du genre dans le monde : un chat a été testé positif au coronavirus à Bordeaux. L'animal aurait pu être contaminé par ses propriétaires.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Aurelien Morissard

C'est seulement le deuxième cas signalé en France : un chat a été contaminé par le coronavirus, à Bordeaux. Le laboratoire de l'école vétérinaire de Toulouse a procédé à plusieurs tests : Iggy, c'est son nom, souffre bien du Covid-19. Il a probablement été infecté par ses propriétaires, qui ont eux-même souffert de symptômes du coronavirus.

Le premier cas avait été identifié à Paris, le 2 mai dernier, "moins d'une dizaine ont été décrits dans le monde jusqu'à maintenant" selon le communiqué de l'école nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT). Il s'agit donc cette fois d'Iggy, un chat domestique, dont les propriétaires vivent à Bordeaux. 

Pas de contamination d'animal à homme

Les symptômes de l'animal, inhabituels et prolongés, ont alerté la famille. "C'était des toux qui ont dégénéré en deux-trois jours en vomissements assez répétitifs. Il était complètement à plat, il se posait et ne bougeait plus pendant un moment", expliquent ses propriétaires. Iggy a donc été testé, prélèvement sanguin, test nasal et anal : il a bien contracté le coronavirus, vraisemblablement contaminé par un des membres de la famille, qui ont tous eu des symptômes du Covid-19.

En revanche, "rien ne permet de suspecter que le chat représente un risque de contamination pour l'Homme" précise l'école vétérinaire toulousaine. "À chaque fois, le chat est diagnostiqué alors que les propriétaires le sont déjà, donc il est en bout de chaîne. Il n'y a aucune raison que des propriétaires de chats craignent une contamination à partir de leur animal", conclut Marie-Christine Cadiergues, professeur à l'ENVT, qui poursuit son enquête sur ce cas bordelais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess