Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un chef étoilé quitte la Vendée sans prévenir, "honteux" dénoncent des clients "écoeurés"

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Depuis deux semaines, le domaine de La Chabotterie à Saint-Sulpice-le-Verdon est fermé. Le chef Thierry Drapeau a décidé de tout quitter pour l'Asie, sauf que des clients ont déjà payé des repas et qu'il doit des loyers au département.

Sur les portes closes du restaurant de Thierry Drapeau, au domaine de La Chabotterie, aucun mot n'indique la fermeture.
Sur les portes closes du restaurant de Thierry Drapeau, au domaine de La Chabotterie, aucun mot n'indique la fermeture. © Radio France - Victoria Koussa

Autour de Saint-Sulpice-le-Verdon, on ne parle que de ça depuis ce mercredi. Thierry Drapeau, le chef du restaurant étoilé du domaine de La Chabotterie depuis 2004 a fermé son restaurant pour s'installer en Asie, sans prévenir ses clients qui avaient réservé, versé un acompte avant de trouver porte close. Le restaurateur qui dirigeait aussi l'hôtel quatre étoiles du même nom, a fermé son établissement le 2 mars dernier. Les salariés ont été informés de leur licenciement quelques jours avant la fermeture, selon nos sources. Sur place, certains sont stupéfaits, d'autres s'en doutaient. 

Des camions devant le restaurant

Difficile de faire parler les témoins au micro. Néanmoins, un commerçant du village raconte avoir été au courant du départ du chef, puisqu'il a été appelé pour "dépanner un ami". C'est là qu'il se retrouve, la semaine dernière, dans l'hôtel de Thierry Drapeau. Ce dernier lui aurait demandé de débrancher une installation électrique, pour que ça lui coûte moins cher. 

D'autres, qui veulent une fois de plus rester anonymes, ne sont pas surpris par ce départ plutôt brutal. Le restaurateur connaissait des difficultés financières. D'après nos sources, il n'aurait pas payé des loyers au département qui lui louait le restaurant, ce que dément le conseil départemental, évoquant plutôt un "plan de régularisation" pour "rééchelonner les paiements" afin d'aider "un fidèle partenaire". Qui est néanmoins parti sans les prévenir, quatre mois avant la fin du bail. Le restaurant de Thierry Drapeau a fait l'objet d'un plan de continuation dans le cadre d'un redressement judiciaire, selon un jugement de septembre 2016.

Des clients sans solution

De nombreux messages de clients circulent sur les réseaux sociaux. Certains, sur la page personnel de Thierry Drapeau, ont même été supprimés, comme celui de Fanette Cornuault, une habitante de Brétignolles-sur-Mer, à qui l'on a offert un cours de cuisine avec le chef d'une valeur de 150 euros. "J'ai fait une heure de route, j'ai fait garder mes enfants alors qu'à l'arrivée, il n'y avait personne, juste une secrétaire à l'accueil qui m'a dit que le chef n'avait pas été prévenu", raconte-t-elle. Elle n'aura plus aucune nouvelle par la suite. 

Je suis écœurée de la façon dont ça s'est passé, ce n'est pas à la hauteur de l'établissement d'un grand chef je trouve ça honteux", dénonce la jeune femme

Sandrine, qui devait y fêter ses 50 ans samedi dernier, en famille, après avoir réservé et reçu un message de confirmation la veille, a aussi trouvé portes closes après 45 minutes de route. "Après avoir fait le tour avec d'autres clients, une habitante nous a expliqué qu'il était parti sans prévenir... C'est un anniversaire de gâché, on a fini par aller ailleurs, on a même pensé à aller au Mac do", insiste-t-elle, très déçue.  

De son côté, Thierry Drapeau ne nous a toujours pas rappelé.  Sur sa page Facebook, le restaurateur, qui a perdu sa deuxième étoile au guide Michelin en 2019, dit avoir fait "le choix de vivre aux côtés de (sa) femme Kim, dans son pays" qui l'a "adopté déjà, le Vietnam, pour y voir grandir" leur fils Tân.  Il annonce l'ouverture "très prochainement" du restaurant Signature Thierry Drapeau à Bangkok "comme un nouveau rêve qui démarre" et évoque aussi "le Cheval Blanc by Thierry Drapeau au Cambodge".  "Pour tous ceux également qui se sentiront blessés et trahis par ce départ soudain (...) penser à eux a rendu ma décision d'autant difficile", écrit-il aussi, sans préciser si ses clients vendéens seraient remboursés.  

ÉCOUTEZ - Le reportage de Victoria Koussa

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu