Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un chercheur de Nancy démontre une faille dans le vote électronique russe

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Un chercheur du CNRS de Nancy a mis en évidence une faille dans le système de vote électronique qui doit être utilisé pour les prochaines élections locales à Moscou. Les autorités russes ont modifié leur protocole et vont verser une récompense au Lorrain.

Les autorités moscovites ont modifié leur protocole de vote électronique après la découverte de Pierrick Gaudry
Les autorités moscovites ont modifié leur protocole de vote électronique après la découverte de Pierrick Gaudry © Maxppp - Alexandre Marchi

Nancy, France

Il a relevé avec succès le défi lancé par les autorités russes pour vérifier la fiabilité de leur système de vote électronique en vue de l'élection du Parlement de Moscou prévue le 8 septembre. Pierrick Gaudry, chercheur au Loria (Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications) à Vandoeuvre-lès-Nancy, a mis en évidence des vulnérabilités dans le protocole. 

"Comme dans d'autres domaines de la sécurité informatique", explique-t-il, "c'est assez courant de soumettre un nouveau système à la communauté pour l'évaluer. Cela peut prendre la forme de défi, parfois avec des récompenses à la clé." Pierrick Gaudry s'est donc "battu" avec le système, a découvert une faille dans le chiffrement et démontré qu'un pirate informatique pouvait, en 10 minutes seulement, être en mesure de suivre les résultats du scrutin en direct et peut-être savoir qui avait voté pour qui. Ce serait "désastreux" ajoute le chercheur. 

À la suite de cette alerte, la mairie de Moscou a proposé un nouveau protocole de vote électronique et a promis de verser au Nancéien une récompense de 13.500 euros pour ses travaux.  

Trop tôt pour le vote électronique à l'élection présidentielle en France

Qu'en est-il du vote électronique en France ? Il est déjà utilisé pour des élections professionnelles ou des assemblées générales. "Remplacer du vote par correspondance sur des élections à enjeux modérés par du vote électronique a tout son sens, selon moi", indique Pierrick Gaudry. "En revanche, pour les élections politiques, mon opinion est plus modérée. Actuellement, on ne sait pas faire un système de vote électronique qui présente toutes les garanties de sécurité du vote à l'urne. En France, le vote à l'urne est bien fait"

Et le chercheur d'ajouter : "Si jamais on mettait en place le vote électronique à l'élection présidentielle par exemple, on dégraderait la sécurité en l'état actuel des connaissances. La recherche avance régulièrement, on a des raisons d'être optimiste mais pour l'instant, nous n'avons pas le même niveau de garanties".

Choix de la station

France Bleu