Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un chien prisonnier de son balcon inquiète les voisins à Rouen

jeudi 21 juin 2018 à 12:26 Par la rédaction, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Depuis une dizaine de jours, plusieurs habitants de l’île Lacroix, à Rouen, se plaignent des aboiements d’un chien. C’est un malamut, une sorte de gros husky, coincé nuit et jour sur le balcon du quatrième étage d’un immeuble.

Le grand malamut noir et blanc tourne en rond, prisonnier de son balcon.
Le grand malamut noir et blanc tourne en rond, prisonnier de son balcon. © Radio France - Julien Penot

Rouen, France

Au pied de l’immeuble de l’avenue Jacques Chastellain ce mardi 20 juin 2018 sur l'île Lacroix à Rouen, on distingue tout juste son museau. Celui de Wang, un jeune chien d'un an et demi. Le grand malamut noir et blanc tourne en rond, prisonnier de son balcon. Sylvie, toiletteuse pour chiens, s’inquiète de son état de santé : "Le propriétaire vient de s’installer depuis quinze jours, il laisse son chien nuit et jour attaché à une chaîne sur un balcon de deux mètres". La Société Normande de la Protection Animale (SNPA) a contacté le propriétaire du chien. Wang semblerait en bonne santé. Pourtant, les aboiements n’ont pas cessé depuis une dizaine de jours. 

Des hurlements à la mort

Plusieurs habitants du quartier parlent de "hurlements à la mort". "Cela a duré plus de deux heures, si ce n’est pas plus", décrit Patrick, retraité. "J’ai vu un chien qui pleurait, qui appelait, je n’arrivais pas à m’endormir parce que cela me bouleversait d’entendre ce chien", ajoute Solange, qui loge dans le bâtiment en face du balcon. La police a fini par se déplacer mercredi dernier. Mais impossible pour elle d’intervenir sans la présence du propriétaire. "Le chien est sur le balcon mais il est nourri. La situation n’est pas urgente pour le moment, même les pompiers ne peuvent pas intervenir", a déclaré un policier au pied du bâtiment. Le syndic de l’immeuble est en dialogue avec le propriétaire du chien. Un habitant du quartier s’est même porté volontaire pour accueillir Wang.