Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Uber Eats arrive à Nîmes !

mercredi 18 avril 2018 à 20:29 Par Guillemette Franquet, France Bleu Gard Lozère

L'application Uber Eats arrive jeudi à Nîmes ! Vous pourrez vous faire livrer vos repas à partir de 11h, commandés parmi la vingtaine de restaurants partenaires.

Uber Eats arrive à Nîmes !
Uber Eats arrive à Nîmes ! - Uber Eats

Nîmes, France

McDonald's, King Sushi, Mezzo di Pasta ou encore Big Fernand : au total, ce sont une vingtaine de restaurants qui proposeront la livraison de leurs plats via la plateforme Uber Eats.  

Et les Nîmois du centre-ville ne seront pas les seuls à en profiter : les gourmands de quartiers plus excentrés comme Ville active, Chemin-bas d'Avignon, Mont Duplan, Saint-Césaire et Cadereau pourront bénéficier, eux aussi, de la version gastronomique de Uber.

Vous pourrez vous faire livrer dans le centre-ville ... mais pas seulement ! - Aucun(e)
Vous pourrez vous faire livrer dans le centre-ville ... mais pas seulement ! - Uber Eats

Un livreur géolocalisé pour savoir où en est votre commande, des frais de livraison compris entre 2.5€ et 3.5€, pas de montant minimum pour commander : Uber Eats se veut une application pleine de promesses

A l'instar de Deliveroo, les livreurs sont majoritairement des étudiants, payés à la course. Ils ont la possibilité d'obtenir des primes, lorsqu'il pleut par exemple, et peuvent se voir proposer un revenu minimum de chiffre d'affaires garanti lors de périodes de forte affluence.

Des restaurants séduits

Chez Big Fernand, la nouvelle réjouit. Matthieu Bataille, le directeur du restaurant nîmois aux fameux hamburgers, voit une belle opportunité de développement dans ce partenariat. 

Pour Matthieu Bataille, livrer avec Uber Eats ne comporte que des avantages : « C'est avoir un complément d'activité, ils nous apportent de l'activité additionnelle et ils font connaître la marque. Uber Eats est une plateforme qui sait drainer du monde, qui a une force marketing et une communication puissantes ». 

Une entrée fracassante dans le monde des applis pour affamés 

Guillain Borde, le responsable des opérations de la région Sud-Est, espère bien développer Uber Eats à Nîmes. Son objectif est de trouver de nouveaux restaurants partenaires, d'étendre la zone de livraison et d'améliorer toujours plus l'application.

Mais la stratégie de Uber Eats ne s'arrête pas là. L'appli défie son concurrent, Deliveroo, lui aussi fraîchement arrivé dans les rues nîmoises, en proposant aux restaurants partenaires des contrats d'exclusivité

La célèbre enseigne de hamburgers Big Fernand a ainsi signé un contrat avec Uber Eats. Désormais, seuls les livreurs flanqués du sac noir au logo blanc et vert pourront sillonner Nîmes, à vélo ou en scooter, pour apporter les fameux "hamburgés avec fernandines". 

A voir si, dans la pratique, Uber Eats réussira son pari et répondra aux critiques contre l'ubérisation de la société et la précarité des livreurs-autoentrepreneurs.