Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des habitants de Denney s'opposent à un projet d'antenne-relais de téléphonie mobile

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un projet d'antenne-relais oppose les communes de Denney et d'Offemont dans le Territoire de Belfort. L'antenne doit être construite sur les hauteurs de la commune d'Offemont à la limite entre les deux communes.

Le pylône doit être construit à la limite entre Denney et Offemont
Le pylône doit être construit à la limite entre Denney et Offemont © Radio France - Mado Oblin

Le pylône de 41 mètres de haut devrait accueillir six antennes sur la commune d'Offemont, sur le lieu-dit de Chérimont. Ce projet est contesté par un collectif d'habitants de la rue du Bremont à Denney. Leur pétition a recueilli 237 signatures.   

Dominique, le fondateur du collectif, habite à 170 mètres du futur pylône. Il regrette ne pas avoir été informé, ni consulté à propos de ce projet. D'après les éléments qu'il possède, il juge que l'étude des risques liés aux champs électromagnétiques n'est pas complète. "Tous les jours on fait des efforts pour diminuer le champs électromagnétique, donc le soir on coupe la wifi. Là on vient nous faire tout capoter.

Dominique et le maire de Denney, Jean-Paul Morgen, sont opposés au projet - Radio France
Dominique et le maire de Denney, Jean-Paul Morgen, sont opposés au projet © Radio France - Mado Oblin

Crainte de voir arriver la 5G 

Le maire de la commune, Jean-Paul Morgen soutient ce collectif. Il déplore lui aussi un manque d'information de la part de la mairie d'Offemont. "A priori, trois antennes seraient consacrées à de la 4G, mais il y en à trois autres, on n'a pas pu nous dire à quoi elles vont servir. Nous supposons qu'il s'agira peut être de la future 5G". Le choix du lieu lui déplais également. "Il y a d'autres possibilités, sept études ont été menées, on voudrait savoir pourquoi elles n'ont pas abouti."

L'unique solution pour maintenir la couverture du réseau

Pierre Carles, le maire d'Offemont, dit ne pas avoir le choix d'avoir cette antenne. A partir de 2020, le réseau Orange n'accueille plus les clients Free mobile. Résultat : Offemont pourrait devenir une zone blanche. Il affirme que tout a été fait dans les normes. "Lors de la réunion du 9 janvier 2020, où nous avons reçu le maire de Denney, un ingénieur de Free mobile était présent, il a répondu a toutes les questions concernant la puissance et l'orientation des antennes." Il affirme que les autres zones étudiées n'ont pas été retenues car il y avait des problèmes techniques et financiers. 

Il dément également l'arrivée potentielle de la 5G dans sa commune : "Pour le moment cette technologie est testée à Marseille, je pense qu'avant de mettre la 5G à Offemont, il y en a pour quelques années." Parmi les trois antennes, "une seule pointera vers Denney", affirme-t-il. 

Julien Grentzinger, chargé d'urbanisme ajoute que le champs magnétique ne sera pas dangereux pour les habitants de la rue du Bremont. "D'après les calculs de l'ingénieur de Free, si l'on compare le champs magnétique produit par l'antenne aux ondes émises par les objets que l'on peut avoir chez soi, c'est de l'ordre du négligeable."

Le PLU est déjà validé, les travaux pourraient donc commencer dès aujourd'hui.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu