Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un collectif de musulmans d'Avignon demande aux familles et à la mairie de nettoyer le cimetière musulman

-
Par , France Bleu Vaucluse

Un collectif de musulmans incite la mairie et les familles des défunts à entretenir les tombes du cimetière de Montfavet. Végétation anarchique, non respect des tailles des sépultures, le collectif s'inquiète aussi du manque de places.

les membres du collectif des musulmans du grand Avignon veulent retirer végétation et bancs interdits du cimetière de Montfavet
les membres du collectif des musulmans du grand Avignon veulent retirer végétation et bancs interdits du cimetière de Montfavet © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

Des musulmans d'Avignon demandent à la mairie mais aussi aux familles musulmanes de mieux entretenir le cimetière de Montfavet. Certaines tombes sont envahies par la végétation, d'autres sépultures sont trop grandes ou mal placées. Le collectif demande à la mairie et à la communauté musulmane de respecter les règles car le cimetière va manquer de places. Selon le collectif, il ne reste qu'une cinquantaine d'emplacements disponibles pour les musulmans au cimetière de Montfavet.

Torts partagés entre la mairie et les familles des défunts

Benyoussef Hamroun est en colère lorsqu'il voit que des familles ont planté des arbres interdits sur les tombes du carré musulman de Montfavet. il pointe "tous ces arbres qui prennent de la place. Il faut enlever les bancs, les arbres. Aucun arbre ne doit être sur le cimetière. Ces tombes mal entretenues et les arbres, ce n'est pas la faute de la mairie. 

"La mairie doit contacter les familles pour les inciter à nettoyer les tombes. Sinon la mairie nettoie aux frais des familles. Ce n'est pas la faute de la mairie... tout en étant la faute de la mairie car la mairie doit gérer ces concessions"

Benyoussef Hamroun "Les familles doivent dégager plantes et bancs. Sinon la mairie doit le faire aux frais des familles"

Tombes invisibles sous les lauriers roses et oliviers interdits

Dans les allées du cimetière Mohamed Aïssa est agacé par les plantations interdites. Il montre cet imposant laurier : "À l'intérieur,  il y a une tombe, mais on ne la voit pa s!" Akim Rhamouni demande le respect du "règlement intérieur affichée à l’entrée du cimetière, mais il est illisible. Enlever des arbres permettra de retrouver de la place et d'inhumer d'autres musulmans". Le collectif demande aussi aux familles musulmanes de respecter les tailles des sépultures. Benyoussef Hamroun mesure les tombes et constate que des familles "construisent elles-mêmes leurs tombes et les agrandissent jusqu'à occuper deux emplacements". Il indique ainsi cette "tombe qui n'est pas conforme aux dimensions d'une tombe normale : un gardien doit faire respecter les cotes"

Inhumation des morts-nés et manque de places

Selon le collectif, il ne reste qu'une cinquantaine d'emplacements disponibles pour les musulmans au cimetière de Montfavet. Akim Rahmouni s'indigne donc "des morts-nés qui normalement auraient du être installés au carré 22 et on les retrouve là où sont inhumés les adultes. On va arriver à des carrés musulmans saturés"

Akim Rahmouni "les carrés musulmans arrivent à saturation. Il ne reste qu'une cinquantaine d'emplacements disponibles"

Choix de la station

France Bleu