Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un collectif de parents pour davantage de bio et de local à la cantine en Terre de Camargue

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Davantage de bio et de local dans les cantines de la Communauté de Communes Terre de Camargue. C'est ce réclame un collectif de parents qui s'est créé il y a quelques mois.

Anaïs Lebeau et Céline Bouquet du Collectif "Du Bio et du Local pour nos enfants !"
Anaïs Lebeau et Céline Bouquet du Collectif "Du Bio et du Local pour nos enfants !" © Radio France - Sylvie Duchesne

Saint-Laurent-d'Aigouze, France

Créé en mars 2019, le Collectif de parents "Du Bio et du Local pour nos Enfants !" revendique aujourd'hui 112 membres. Des parents qui souhaitent peser davantage dans les choix de la Communauté de Communes Terre de Camargue en matière de restauration scolaire. C'est elle qui livre chaque jour , via sa cuisine centrale située à Aigues-Mortes, 1300 repas aux cantines des 7 écoles maternelles et primaires de Saint Laurent d'Aigouze, Aigues-Mortes et le Grau-du-Roi. A l'origine de la mobilisation des parents : les menus qu'ils estiment pas assez équilibrés. Leur souhait : que les repas soient fabriqués avec davantage de produits locaux et qu'il y ait davantage de bio. Ils souhaitent également davantage de transparence en matière de traçabilité des produits. 

Reportage à Saint Laurent d'Aigouze

Des repas cuisinés sur place 

La diététicienne qui travaille à la cuisine centrale ne comprend pas les griefs des parents. "Tout est préparé ici par l'équipe qui comprend 3 cuisiniers professionnels explique Marie-Hélène Gozioso. Ils ont une grande pratique depuis des années , ils ont eux aussi des enfants donc ils savent ce qu'ils aiment ou n'aiment pas. Ils sont aussi très exigeants dans la qualité des produits qu'ils mettent en oeuvre dans les recettes". Les repas ajoute-t-elle sont élaborés selon les préconisations du Plan National Nutrition Santé. 

Marie-Hélène Gozioso, la diététicienne qui travaille à la cuisine centrale de la Communauté de Communes Terre de Camargue

0% d'OGM

Le président de la Communauté de Communes Terre de Camargue, Laurent Pélissier estime, lui aussi, injustifiées les critiques des parents du collectif. " La majorité des viandes fraîches et surgelées vient de France. 69% des fruits et légumes sont frais et de saison. 10% des produits sont bio. 0% d'OGM. "  Il promet par ailleurs que dès la prochaine rentrée, un menu végétarien sera proposé chaque semaine. 

Laurent Pélissier, le président de la Communauté de Communes Terre de Camargue

Une commission menu pour plancher sur la problématique des menus 

Les parents ne sont pas convaincus. Ils demandent la mise en place d'une "commission menus" pour échanger sur cette problématique avec les élus. C'est possible, disent-ils en prenant pour exemple la politique menée depuis plusieurs années par la Communauté de Communes Petite Camargue, toute proche.  Un repas 100% bio chaque semaine. Davantage de produits locaux. 

"Pourquoi ne pas les rencontrer et leur demander comment ils fonctionnent avec les marchés publics. On peut passer des marchés de gré à gré avec des produits locaux, c'est possible a priori. Donc, à voir avec eux "

Anaïs Lebeau, du collectif

Les parents militent également pour la suppression des barquettes en plastiques pour faire réchauffer les repas. Elles devraient disparaître d'ici 2025.