Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un collectif écrit au procureur de la République après une homélie de l'archevêque d'Avignon

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Le collectif "Chrétiens en Vaucluse" a écrit au procureur de la République d'Avignon pour lui demander de faire la lumière sur les faits révélés par l'archevêque d'Avignon lors de la messe chrismale du 18 avril dernier. Monseigneur Cattenoz avait révélé deux affaires de pédophilie dans le diocèse.

Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz lors de son homélie le 18 avril dernier en la Métropole Notre-Dame-des-Doms
Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz lors de son homélie le 18 avril dernier en la Métropole Notre-Dame-des-Doms © Radio France - Daniel Morin

Avignon, France

C'était le 18 avril dernier lors de la messe chrismale en la métropole Notre-Dame-Des-Doms à Avignon.  Lors de son homélie, l'archevêque Jean-Pierre Cattenoz révèle, à la surprise générale des prêtres et des fidèles, deux affaires de pédophilie qui se sont déroulées dans le diocèse d'Avignon. "Il y a deux mois j'ai reçu un homme défiguré, blessé au plus profond de son être par un prêtre du diocèse, qui l'avait violé pendant une confession", lâche solennellement Jean-Pierre Cattenoz avant d'ajouter : "Je pense aussi à un prêtre d'Avignon envoyé à L'Isle-sur-la-Sorgue, parce qu'il était pédophile à Lyon, et qui a continué sa triste besogne à l'hôpital de L'Isle-sur-la-Sorgue." Les propos marquent les esprits en ce jeudi saint dans la cathédrale bondée. 

"Nous attendons à présent des clarifications." 

Le collectif Chrétiens en Vaucluse a écrit au procureur de la République d'Avignon pour l'informer de ces propos, des faits graves qu'il révèle, des questions qu'ils soulèvent et du "trouble majeur" créé parmi les fidèles et les religieux présents. "Nous attendons du procureur de la République qu'il questionne Monseigneur Cattenoz sur les faits, sur leurs dates, sur le sort réservé aux victimes... donc on attend une clarification", déclare Miguel Couralet, l'un des animateurs du collectif. 

"On ne peut pas cacher de tels faits."

L'archevêque d'Avignon a précisé qu'il transmettrait tous les éléments sur ces deux dossiers à la commission d'enquête indépendante présidée par Jean-Marc Sauvé et chargée par l'épiscopat de faire la lumière sur les agressions sexuelles dans l'Église depuis les années 50.

 Jean-Pierre Cattenoz a indiqué par ailleurs que dans les deux affaires évoquées lors de son homélie, les deux prêtres étaient aujourd'hui décédés : "Sinon ce dossier serait entre les mains du procureur de la République. Cela fait 17 ans que je suis évêque et cela fait 17 ans que j'agis comme ça. On ne peut pas cacher de tels faits" conclu l'archevêque d'Avignon. 

Extrait de l'homélie de l'archevêque Cattenoz le 18 avril lors de la messe chrismale

Miguel Couralet du collectif Chrétiens en Vaucluse : "on attend une clarification"

Jean-Pierre Cattenoz archevêque d'Avignon : "Je n'avais pas à prévenir le procureur de la République"

Pour ces deux affaires de pédophilie comme pour toutes les autres qui pourraient surgir dans le diocèse du Vaucluse, une cellule d'écoute est à la disposition des victimes et de leurs proches. 

Contacts : paroledevictimes@diocèse-avignon.fr  ; téléphone : 04.90.27.26.03 

L'archevêque Jean-Pierre Cattenoz : "on ne peut pas cacher de tels faits"  - Radio France
L'archevêque Jean-Pierre Cattenoz : "on ne peut pas cacher de tels faits" © Radio France - Daniel Morin