Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un collectif rennais investit un bâtiment industriel désaffecté pour loger les migrants des Gayeulles

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Dans la nuit de vendredi à samedi, un collectif de citoyens rennais a forcé l'entrée d'un bâtiment industriel désaffecté situé rue des Veyettes à Rennes. Le but : fournir un toit aux familles de migrants qui campent aux Gayeulles depuis le début de l'été.

Le bâtiment industriel investi par le Collectif Action Logement 14.09 pour loger les migrants des Gayeulles
Le bâtiment industriel investi par le Collectif Action Logement 14.09 pour loger les migrants des Gayeulles © Radio France - François Rauzy

Rennes, France

Situé rue des Veyettes, entre le Cimetière de l'Est et le quartier du Chêne Morand, le bâtiment mesure près de 9000m². Les membres du "Collectif Action Logement 14.09" ont investi l'endroit très tôt ce samedi. Depuis, ils s'affairent à nettoyer les lieux, et à installer sur place des familles qui dormaient précédemment aux Gayeulles.

Ce site serait une ancienne imprimerie/papeterie, à l'abandon depuis plusieurs années. Les lieux sont vastes, poussiéreux, mais une dizaine de familles a déjà pris possession du site et s'est installée dans d'anciens bureaux, qui font aujourd'hui office de petits appartements de fortune.

Le collectif souhaite installer l'ensemble des personnes encore présentes aux Gayeulles "d'ici deux à trois jours" selon un porte-parole. Les membres du collectif n'ont pour l'instant eu aucun contact avec le propriétaire des lieux.

Cette nouvelle occupation d'un lieu privé survient deux semaines après la fin du squat d'Estrémadure dans le quartier du Blosne à Rennes.

Choix de la station

France Bleu