Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un collégien stéphanois sauve un garçon de quatre ans de la noyade

Un collégien stéphanois s'est vu décerner deux médailles mercredi, l'une de la part du Département, l'autre des pompiers de la Loire, pour l'acte héroïque qu'il a réalisé il y a deux semaines : il a sauvé un petit garçon de quatre ans de la noyade dans un bassin du parc du Château de Versailles.

Marwan a été félicité par Roland Romeyer de l'ASSE, par Georges Ziegler le président du Département, et par les pompiers de la Loire.
Marwan a été félicité par Roland Romeyer de l'ASSE, par Georges Ziegler le président du Département, et par les pompiers de la Loire. © Radio France - Tifany Antkowiak

Saint-Étienne, France

Marwan, collégien stéphanois de 14 ans, a eu droit à tous les honneurs mercredi au cours d'une cérémonie au collège Jean-Dasté à Saint-Étienne. Cet élève de l'établissement est depuis deux semaines le héros du collège, depuis qu'il a sauvé un petit garçon de quatre ans de la noyade dans un bassin du parc du Château de Versailles.

"Sans Marwan, ce petit était perdu" 

C'était le 22 mai, Marwan participait à un voyage scolaire avec la section SEGPA du collège Jean-Dasté. L'adolescent raconte qu'il est avec ses camarades à côté d'un bassin dans le parc du château et que, comme d'autres visiteurs, il donne à manger à des cygnes. Soudain, Marwan entend crier. "Une maman a crié qu'un petit était tombé dans le bassin, toute le monde s'est regroupé autour", raconte l'adolescent. "J'ai vu que personne ne l'aidait, alors j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai sauté dans l'eau", poursuit le collégien, qui confie avoir beaucoup pensé à sa petite soeur à ce moment-là car elle a presque le même âge que le garçonnet qu'il a sauvé.

Alain Georges, enseignant en SEGPA au collège Jean-Dasté, a assisté à la scène. Il explique qu'il s'apprêtait à rappeler Marwan à l'ordre en le voyant dans le bassin. "C'est à ce moment-là que je l'ai vu sortir une petite tête de l'eau et j'ai compris qu'il sauvait un gamin de trois ou quatre ans", continue l'enseignant qui est ensuite allé prêter main forte à Marwan pour sortir la petite victime de l'eau. "Sans Marwan, ce petit était perdu", commente Alain Georges. Toute l'équipe du collège a salué l'acte de bravoure du collégien. Le Conseil départemental de la Loire et les pompiers ont voulu faire de même. Une cérémonie a donc été organisée pour Marwan mercredi matin au collège Jean-Dasté à Saint-Étienne. 

Médaille d'honneur des pompiers

L'adolescent s'est vu remettre une médaille des mains du président du Département Georges Ziegler et une autre de la part des pompiers de la Loire. "Deux ou trois fois par an, sur des actions très précises, des sapeurs pompiers se voient remettre cette décoration mais c'est la première fois qu'on la remet à un enfant qui est hors du cadre sapeurs pompiers", indique Alain Mailhé, le directeur du SDIS de la Loire. Marwan a également endossé pendant la cérémonie un maillot de l'AS Saint-Étienne floqué à son prénom, remis par le président du directoire du club Roland Romeyer. "Un maillot de gardien car, comme toi, le gardien agit avec ses mains", a expliqué le responsable de l'ASSE tout en félicitant Marwan.

Face à tant de reconnaissance et sous les yeux de ses camarades et de ses proches, Marwan est un peu perdu. "Ça me fait bizarre d'être là, je pensais pas que ça irait aussi loin... franchement je suis fier", lâche l'adolescent. Fières aussi, sa mère, sa grand-mère et sa petit soeur, venues toutes les trois saluer le courage de Marwan. "La fierté c'est le mot qui revient", explique Orlane, la maman. "Il m'a un peu raconté le sauvetage à son retour de Paris mais avec beaucoup de détachement, comme si c'était normal pour lui. Comme donner une pièce à quelqu'un qui est à la rue", se rappelle la mère de Marwan. Elle est persuadée que le dévouement dont a fait preuve son fils lui vient des valeurs inculquées par son grand-père.