Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Colloque sur les Ehpad à Amiens : "La population des établissements multipliée par deux d’ici 25 ans"

mercredi 10 avril 2019 à 9:30 Par Claudia Calmel, France Bleu Picardie

Un colloque sur la situation et l'avenir des Ehpad est organisé à Amiens. Deux jours de conférences et de débats ouverts à tous pour évoquer la dépendance des personnes âgées et trouver des pistes pour son financement.

Une résidente d'Ehpad (image d'illustration)
Une résidente d'Ehpad (image d'illustration) © Maxppp - Franck Boileau

Amiens

Un colloque sur la situation et sur l'avenir des Ehpad, les établissements pour personnes âgées dépendantes. Il est organisé ce mercredi 10 et jeudi 11 avril 2019 à Amiens par l'UPJV, l'Université Picardie Jules Verne. Pendant deux jours, des dizaines de chercheurs, de médecins et des spécialistes des questions de dépendance venus de toute la France seront à Amiens pour des conférences et des débats. 

Georges Fauré, l'un des organisateurs était l'invité de France Bleu Picardie. Ce professeur de droit de la famille et de droit de la santé à l'UPJV (qui aussi été président de l'Université - Ndlr) s’intéresse notamment aux questions du vieillissement de la population et de la dépendance. 

La population des Ehpad multipliée par deux d’ici 25 ans

La situation des Ehpad français fait régulièrement les gros titres de la presse entre le manque de moyens humains, les accidents ou les cas de maltraitance. Récemment, cinq résidents d'un Ehpad de la région toulousaine sont morts après une intoxication alimentaire. Faut-il pour autant considérer que les EHPAD français sont en crise ? 

Pas nécessairement pour Georges Fauré : « Si on se fie aux récents travaux parlementaires de l'Assemblée nationale et du Sénat, _on peut en effet penser que les Ehpad sont en crise_. Mais la situation est peut-être trop perçue sous l'angle de la sinistrose. On a un problème de moyens financiers et surtout de moyens humains pour attirer des aides-soignants et des infirmiers dans ces structures. Ces métiers n’attirent pas suffisamment. Les personnels ont beaucoup de responsabilités, ce qui peut entraîner des situations anxiogènes. D’autre part, le contact avec les personnes âgées est parfois difficile. Si les personnels ne sont pas assez bien rétribués, il a forcément un désintérêt par rapport à ce type de métiers. » 

Il y a aujourd’hui 600 000 personnes âgées dans les Ehpad. Elles seront deux fois plus nombreuses d’ici 25 ans. 

De nouveaux jours fériés supprimés pour financer la dépendance ? 

La question du financement de la dépendance sera aussi évoquée au cours du colloque amiénois. « Ça ne va pas faire plaisir à tout le monde, mais il faudra peut-être sacrifier des jours fériés pour alimenter la caisse de financement, un peu comme l’avait fait Jean-Pierre Raffarin en créant la journée de solidarité avec les personnes âgées (loi du code du travail qui prévoit d'une part une journée de sept heures de travail non rémunérée pour les salariés et d'autre part une contribution pour les employeurs - Ndlr). Je suis favorable à un système dans lequel il y aurait une certaine _justice sociale pour que la collectivité toute entière puisse prendre en charge la vieillesse_. Avec de jours fériés ? Avec une taxe ? Il faut y réfléchir. » 

Ce colloque sur les Ehpad est ouvert à tous. Il a lieu mercredi 10 et jeudi 11 avril 2019 au logis du Roi, Square Jules Bocquet à Amiens. 

L'interview complète de Georges Fauré est à réécouter ici.