Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un complexe de 6 à 7.000 places à Tours, en 2023, pour accueillir des concerts et des événements sportifs

vendredi 5 octobre 2018 à 5:32 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

Le centre municipal des sports de Tours, dans le quartier du Sanitas, va être reconstruit et profondément modifié d'ici 2023. La mairie et la métropole vont investir une trentaine de millions d'euros pour y créer un énorme complexe de 6 à 7.000 places utilisable pour le sport ou pour des concerts.

L'annonce des représentants de la ville et de la métropole a surpris les spectateurs venus pour l'inauguration de la salle Grenon rénovée
L'annonce des représentants de la ville et de la métropole a surpris les spectateurs venus pour l'inauguration de la salle Grenon rénovée © Radio France - Boris Compain

Indre-et-Loire, France

C'était la surprise du soir du Maire de Tours : lors de l'inauguration de la salle Grenon rénovée, Christophe Bouchet a annoncé hier qu'une Arena allait voir le jour à Tours. Dans l'idéal, elle sera finie en septembre 2023.  La spécificité, c'est que cette Aréna ne va pas sortir de terre : elle va en fait être basée sur une reconstruction du centre municipal des sports.

La construction d'une aréna à partir de rien aurait coûté presque trois fois plus cher

Le centre municipal des sports, c'est l'espace qui accueille la salle Grenon, une patinoire et une piscine dans le quartier du Sanitas. Construire une nouvelle aréna aurait coûté 80 millions d'euros.  Là, le devis tournerait plutôt autour de 30 millions. Ce sont principalement la ville de Tours et la métropole qui paieront ce nouvel équipement de prestige.

Objectif : accueillir des événements sportifs, des spectacles ou des concerts

La piscine, on n'y touche pas, elle vient d'être rénovée.  En revanche, de gros travaux sont prévus dans la patinoire et surtout dans la salle Grenon, qui devrait passer de 3.000 à 6 ou 7.000 places. Une salle dans laquelle des concerts pourront aussi avoir lieu, puisqu'il n'y a pas de salle de spectacle de cette taille, dans la métropole

Le complexe contiendra aussi une autre salle de sport, pour l'entrainement des joueurs et les scolaires, de l'hôtellerie pour les sportifs, une médiathèque, des bureaux... Bref, un équipement de pointe que la mairie voudrait d'ailleurs avoir fini en septembre 2023 pour éventuellement servir de base arrière à une équipe étrangère, pendant les JO de Paris 2024. 

Un chantier de début 2020 à septembre 2023 dans l'idéal

Il va donc falloir respecter un timing serré puisque le début des travaux est prévu début 2020, avec une contrainte sans doute pas simple : le Tours Volley Ball doit pouvoir continuer à jouer sur place pendant tout le chantier

Notez que la construction d'une patinoire dans le quartier des deux lions a aussi été annoncée hier soir. On y reviendra dans les jours qui viennent.