Société

Un couple de Sorges récompensé pour avoir recueilli deux enfants juifs pendant l'Occupation

Par Pauline Ben Ali, France Bleu Périgord et France Bleu dimanche 18 septembre 2016 à 15:44

Jean et Rachel Lamargie à gauche et Jean et Liliane Wecksler à droite.
Jean et Rachel Lamargie à gauche et Jean et Liliane Wecksler à droite. © Radio France - Pauline Ben Ali

Jean et Rachel Lamargie, aujourd'hui décédés, ont reçu la médaille des Justes parmi les nations à titre posthume pour avoir accueilli les enfants d'une famille juive comme si c'étaient les leurs, pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Durant ce dimanche matin pluvieux, une centaine de personnes est venue assister à la cérémonie de remise de la médaille des Justes parmi les Nations à Jean et Rachel Lamargie à Sorges. Durant la Seconde Guerre Mondiale, ce couple de Périgourdins a hébergé deux enfants juifs, Liliane et Jean Wecksler, les faisant passer pour leurs propres enfants.

Sur le perron de la maison de ses sauveurs, Jean Wecksler dévoile la plaque en l'honneur du couple périgourdin "Sans eux je serai sans doute disparu" affirme-t-il, ému.

Durant l'Exode de 1940, les parents Wecksler, fuient Paris et viennent se réfugier en Dordogne. Une fois sur place, ils entrent en résistance, et confient leurs enfants au couple périgourdin qui les hébergent comme si c'étaient les leurs. Le couple Lamargie va jusqu'à inscrire Jean et Liliane à l'école sous leurs noms.

En 2013, Jean Wecksler décide alors de retrouver les descendants des Lamargie pour rendre hommage à leur courage. Aujourd'hui, Christiane, la fille adoptive du couple décédé, est donc venue recevoir la médaille des Justes parmi les Nations en leur honneur, "Je connaissais l'histoire mais ma mère n'en parlait pas beaucoup", une médaille qui a été remise par le comité Yad Vashem.

Jean Wecksler, devant la maison du couple Lamargie à Sorges, accompagné de la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, et de Colette Langlade, députée du département.  - Radio France
Jean Wecksler, devant la maison du couple Lamargie à Sorges, accompagné de la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, et de Colette Langlade, députée du département. © Radio France - Pauline Ben Ali

La ministre conseiller près l'ambassade d'Israël, Ronit Ben-Dor, s'apprête à remettre la médaille des Justes parmi les Nations à Christiane (à sa droite), la fille adoptive de Rachel Lamargie.   - Radio France
La ministre conseiller près l'ambassade d'Israël, Ronit Ben-Dor, s'apprête à remettre la médaille des Justes parmi les Nations à Christiane (à sa droite), la fille adoptive de Rachel Lamargie. © Radio France - Pauline Ben Ali

La commune de Sorges a également été récompensée, car les habitants savaient que le couple Lamargie n'avait pas d'enfants et connaissaient l'identité de Jean et Liliane. Mais que ce soit les habitants, les instituteurs, élus, ou forces de l'ordre, personne ne les a dénoncés aux Allemands.