Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un court-métrage avec les membres du village d'enfants de Monts-sur-Guesnes comme comédiens

-
Par , France Bleu Poitou
Monts-sur-Guesnes, France

Pour fêter ses 60 ans, la fondation Action Enfance s'associe à des écoles de cinéma pour créer une quinzaine de courts-métrages. Parmi les comédiens, des professionnels mais aussi les enfants des foyers et villages d'enfants.

La complicité s'est vite créée entre James, David Salles et Nicolas le metteur en scène.
La complicité s'est vite créée entre James, David Salles et Nicolas le metteur en scène. © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

"Moteur ! Ca tourne ! Action !" Ils sont mis en condition comme des pros. Mais face à la caméra il y a James, 8 ans et demi. Il vit au village d'enfants de Monts-sur-Guesnes dans le Nord-Vienne depuis un an et demi et il devient Paul, conseiller au Pôle Enfance, un pôle emploi avec des métiers d'enfants. En face, Jacques ou plutôt l'acteur David Salles, qui a notamment joué dans la série Bref et qui interprète cette fois un homme qui vient de perdre son emploi et se fait conseiller. 

Les étudiants de l'EICAR à Paris ont dû apprendre à diriger un enfant comme comédien.  - Radio France
Les étudiants de l'EICAR à Paris ont dû apprendre à diriger un enfant comme comédien. © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

"Vous pourriez être lécheur de dattes. Il y a des enfants qui lèchent les dattes avant de les mettre dans les boîtes pour qu'elles soient brillantes" lui lance James. Et il a plein d'autres idées, quitte à ne pas respecter le texte. C'est alors aux étudiants de l'école de cinéma de l'EICAR à Paris de s'adapter. Nicolas est le metteur en scène :" Ça fait partie du jeu de faire des concessions. Mais le but, c'est qu'il s'amuse. Je m'en fiche s'il ne respecte pas le texte."

Se frotter au monde du cinéma 

Selon Julie Basset, membre de la Fondation Action enfance, les tournages permettent de parler des villages d'enfants d'une autre manière : "_On parle souvent de ces enfants en lien avec le faits divers car il y a un passé lourd ou alors on parle de nos structures pour des questions de financement. Là c'est plus joyeux_. Notre but, c'est d'aider les enfants à grandir et ça passe par des expériences." Et puis c'est aussi un moyen de se frotter au monde du cinéma : "de créer un échange avec ces jeunes qui sont en école et puis aussi d'avoir un accès au monde du cinéma qui est assez fermé" ajoute Julie Basset.

James conseille des métiers d'enfants à Jacques alias David Salles  - Radio France
James conseille des métiers d'enfants à Jacques alias David Salles © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Le court-métrage "Il n"y a pas de sot métier" terminé, il sera ensuite soumis aux internautes. Il sera ensuite projeté au Grand Rex à Paris le 25 mai, date à laquelle le grand vainqueur des 15 courts-métrages sera également connu. Une sorte de "Festival de Cannes" de la Fondation Action Enfance. 

Clap de fin  - Radio France
Clap de fin © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Le village d'enfants de Monts-sur-Guesnes en chiffres

  • Capacité d'accueil de 48 enfants : 47 places actuellement occupées
  • Des enfants de 0 à 18 ans 
  • Durée moyenne d'hébergement : 5 ans et demi
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu