Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

La mairie d'Amiens instaure un couvre-feu de 22h à 5h dès ce mardi soir

-
Par , France Bleu Picardie

Le maire d'Amiens Brigitte Fouré a décidé de mettre en place un couvre-feu à partir de ce mardi soir sur l'ensemble de la ville d'Amiens, de 22 heures à 5 heures du matin. Les contrevenants s'exposent à 38€ d'amende, même s'ils ont l'attestation dérogatoire pour circuler.

Le couvre-feu court de 22 heures à 5 heures.
Le couvre-feu court de 22 heures à 5 heures. © Radio France - Marc Bertrand

Le maire d'Amiens Brigitte Fouré a décidé d'appliquer à la ville un couvre-feu dès ce mardi soir. Il entre en vigueur à 22 heures, et court jusqu'à 5 heures du matin. Une mesure pour renforcer le respect du confinement dû à la crise sanitaire du coronavirus. La mairie explique que "cet arrêté stipulant le couvre-feu a été pris au regard des nombreux procès-verbaux dressés depuis le 16 mars par la police nationale à cause du non-respect des mesures de confinement pendant l’épidémie de coronavirus".

38€ d'amende en cas de non-respect du couvre-feu

Les personnes qui doivent aller travailler dans ces horaires, par exemple les éboueurs qui prennent leur service à 5 heures du matin, ou le personnel soignant, bénéficient de dérogations sur présentation d'un justificatif. Une dérogation sera aussi accordée "aux personnes de déplaçant pour porter assistance aux personnes vulnérables ; aux déplacements pour motif de santé" et aux personnes qui assurent un service public essentiel, "eau, électricité, gaz, réseaux de télécommunication" pour lesquels les salariés ou leurs sous-traitants sont amenés à intervenir de nuit pour des missions relevant des astreintes, de l'urgence ou du fonctionnement normal des installations de nuit.

Pour les autres, sortir dans les rues est interdit, même muni de l'attestation de déplacement dérogatoire du ministère de l'Intérieur. Il vous en coûtera 38€, le montant de la contravention de première classe pour non-respect de l'arrêté municipal portant mise en place du couvre-feu. Et 135€ d'amende en plus, si jamais vous êtes sorti sans attestation de déplacement ou pour une raison qui n'est pas un motif jugé valable. Les deux amendes peuvent se cumuler, indique la mairie d'Amiens.

La police municipale peut verbaliser le non-respect du confinement

La police municipale d'Amiens, au côté de la police nationale, patrouille dans les rues pour vérifier l'application du confinement. Depuis ce mardi matin, un arrêté ministériel l'autorise à dresser des amendes de 135€ pour non-respect des modalités de confinement, comme le fait déjà depuis 10 jours la police nationale. De nombreuses communes prennent depuis le week-end dernier des mesures de couvre-feu. Doullens l'instaure à partir de mercredi soir. Albert, dans la Somme, Arras, dans le Pas-de-Calais, Compiègne, Creil et Nogent-sur-Oise dans l'Oise l'ont déjà mis en place, tout comme plusieurs villes du sud de la France. 

.
. © Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu