Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un Creusois lègue plus de 600.000 euros à la mairie de Guéret

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Décédé en 2016 à l'âge de 91 ans, l'homme avait inscrit la mairie de Guéret comme seul légataire dans son testament. Plus de 100.000 euros en liquide et six maisons faisaient partie de son patrimoine.

La mairie de Guéret (Creuse) le 24 juillet 2019.
La mairie de Guéret (Creuse) le 24 juillet 2019. © Radio France - Romain Berchet

Guéret, France

Un beau cadeau pour la mairie de Guéret. Lors du précédent conseil municipal, les élus ont acté le legs d'un Creusois décédé en 2016, et âgé de 91 ans. Le généreux donataire avait pour légataire universel... la commune. 

Cette succession, d'une valeur totale de 603.000 euros d'actifs brut, se compose principalement de six demeures, situées à Guéret, Saint-Vaury et Parsac. "Il y a aussi un peu plus de 100.000 euros d'argent provenant de ses différents comptes bancaires" précise Michel Vergnier, le maire de la ville. 

Émouvant 

"J'ai été très surpris" confie l'édile. "Mais ce n'est pas la première fois que ça arrive. Le dernier legs dont la mairie a bénéficié, c'était la crèche. Avant ça, il y a eu l'immeuble Pinet, où réside désormais le CCAS. Ce sont des gens qui n'ont pas d'héritier direct, pas d'enfants, et qui décident qu'ils vont faire un petit plaisir à la ville", conclut-il, tout en avouant être "très ému de voir des gens qui procèdent comme ça". 

Désormais, une question de gestion se pose. Que vont devenir les maisons du donataire ? La réponse est très claire. "Pour celles qui sont en location, nous devenons les nouveaux propriétaires. Nous allons les mettre en vente, parce que dans son testament, le monsieur ne précise pas de quelle façon les demeures doivent être gérées. Il n'y a pas de restrictions là-dessus" explique Michel Vergnier. Ces biens immobiliers seront donc remis en état. "Je n'ai pas vu les demeures de Parsac, mais celles de Guéret sont en bon état à l'extérieur, mais pas à l'intérieur, où il faut faire toutes les remises aux normes" détaille-t-il. 

Espaces verts et bienfaiteur de la ville 

L'autre volet "gestion" de cette donation, ce sont les 100.000 euros d'actifs bancaires. "La ville de Guéret est dans une situation compliquée, donc cet argent sera utilisé pour l'ensemble des Guérétois et Guérétoises. Il y a des règles précises concernant les legs qu'il faudra respecter. Ce monsieur, on sait qu'il aimait beaucoup les espaces verts. Et pourquoi pas lui réserver un petit espace dans la ville où les gens pourront venir lui transmettre leurs pensées ?" propose-t-il. 

Le donateur sera aussi nommé "bienfaiteur de la ville". Cela veut dire qu'à l'occasion de certaines fêtes - comme celles de la Toussaint - la municipalité lui rendra hommage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu