Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Creusois participe aux Championnats de France moto Handisport ce vendredi 11 juin !

-
Par , France Bleu Creuse

Yann Boes, un Creusois, prendra le départ du Championnat de France moto Handisport ce vendredi 11 juin. L'épreuve se déroule sur le circuit Bugatti, en ouverture du weekend des mythiques 24h du Mans moto. Une belle visibilité pour ces pilotes qui défient toutes les idées reçues sur le handicap.

Yann Boes participe aux championnats de France moto handisport
Yann Boes participe aux championnats de France moto handisport - Yann Boes

Un pilote creusois est en lice pour les Championnats de France moto Handisport, ce vendredi 11 juin. Pour cette première manche, Yann Boes va aligner sa moto, face à une vingtaine d'adversaires, sur le mythique circuit Bugatti du Mans. Leur épreuve se déroule à 15h30, la veille de la grande course des "24 heures moto".  Il s'agit d'un très beau coup de projecteur sur ces pilotes qui donnent de l'espoir à toutes les personnes atteintes de handicap. Certains participants sont amputés d'un membre, d'autres sont paraplégiques. Yann Boes, lui, a perdu l'usage de son pied gauche, après un accident

Jusqu'à 230 kilomètres/heures sur le circuit Bugatti

Yann Boes participe à ce Championnat handisport pour la deuxième année consécutive, mais c'est la première fois que le Creusois de 37 ans aura l'occasion de rouler sur le circuit Bugatti du Mans. L'épreuve se déroulera en quatorze tours, soit environ une demi-heure de course. 

je peux vous assurer qu'une demi-heure sur un circuit qui est assez grand et qui va vite, c'est très long!

Le père de famille ne sait pas exactement à quelle vitesse les pilotes rouleront, mais d'après lui : "on peut atteindre les 230, 250km/heures. Mais de toute façon, moi je ne regarde pas le compteur pendant la course", assure-t-il. 

Yann Boes avec sa moto
Yann Boes avec sa moto - Yann Boes

Le pilote préfère garder les yeux sur la piste, pour éviter une erreur de conduite qui pourrait avoir de grandes conséquences à cette vitesse. L'an dernier d'ailleurs, il a chuté lors de la finale à Alès. 

Faire de la moto avec un handicap, c'est possible

L'existence de ce championnat handisport rappelle au grand public qu'un handicap physique et la pratique de la moto ne sont pas incompatibles. Pour Yann Boes, c'est même tout le contraire : " Qu'on ait une jambe en moins, un bras en moins, ou même qu'on soit paraplégique, tout est possible à condition d'avoir le bon matériel", assure-t-il.

Le jeune homme explique qu'en fonction des handicaps, la technologie permet à certains motards de rouler sur route. Pour d'autres, seules des expériences sur pistes sont possibles : "Mais quand on est passionné, je peux vous dire que psychologiquement, ça fait beaucoup de bien", assure-t-il. 

En 2020, Yann Boes a d'ailleurs fondé handi motors 23, une association dont l'une des missions est d'aider les personnes en situation de handicap à faire ou refaire de la moto

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le but de l'association est notamment d'aider les pilotes en situation de handicap à adapter leurs deux-roues. Yann Boes aimerait aussi passer le témoin de la compétition d'ici quelques temps : "Je ne pourrai pas faire ça pendant des années. Mais je peux aider certains à faire de la moto sur piste, voire pourquoi pas à faire un championnat", indique-t-il. 

L'association fait aussi de la prévention routière pour tous les pilotes de deux-roues. Elle propose d'ailleurs une journée "sécurité routière" ce dimanche 13 juin sur le circuit de Mornay à Bonnat. 

Recherche de sponsors et de soutiens financiers

La course qui se déroule ce vendredi 11 juin au Mans est la première manche du championnat de France moto handisport. Cette année, il y aura quatre manches, dans plusieurs pays d'Europe. Jusqu'à présent la famille de Yann Boes l'a beaucoup aidé pour réaliser son rêve de compétition. 

Yann Boes dans les studios de France Bleu Creuse
Yann Boes dans les studios de France Bleu Creuse © Radio France - Camille André

Dorénavant, il cherche des sponsors pour l'aider à financer son aventure. " Pour être à l'aise dans un championnat il faut compter 7000 à 9000 euros", estime-t-il. Pour le moment le pilote a récolté un peu plus de 4000 euros pour cette saison.  L'association handi motors 23 est aussi à la recherche de soutiens financiers. 

Si vous voulez contacter Yann Boes, vous pouvez lui envoyer un mail à ces adresses :  yannboes@gmail.com ou maellelaurent@yahoo.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess