Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Un an de gilets jaunes : à Bessan, le péage, symbole inattendu de la contestation dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 décembre 2018, le péage de Bessan (Hérault) sur l'A9, occupé par des gilets jaunes, est incendié. Sa fermeture pendant plusieurs semaines, le temps des réparations, provoque des déviations très importantes. Vingt-trois personnes ont été mises en examen.

23 personnes ont été mises en examen après l'incendie qui a touché le péage de Bessan dans la nuit du 15 au 16 décembre 2018
23 personnes ont été mises en examen après l'incendie qui a touché le péage de Bessan dans la nuit du 15 au 16 décembre 2018 - ASF

Bessan, France

Dès le début du mouvement des gilets jaunes en novembre 2018, le péage d'Agde-Bessan est bloqué et occupé par 150 à 200 gilets jaunes très mobilisés. Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 décembre 2018, les gendarmes décident de démanteler un à un les points de blocage dans le département de l'Hérault. 

Les évacuations sont tendues, notamment sur le péage de Béziers Ouest, sur le rond-point de la Méridienne, le rond-point de la mer, mais surtout à Bessan. Les forces de l'ordre interpellent une douzaine de manifestants.

Les dégâts au péage de Bessan en images

Sur place, des individus mettent le feu aux locaux des ASF (Autoroutes du Sud de la France), à une cabine de péage ainsi qu'à un véhicule de service. Les dégâts sont impressionnants.

Les manifestants sont soupçonnés d'avoir mis le feu à une cabine de l'autoroute A9, à Bessan - Radio France
Les manifestants sont soupçonnés d'avoir mis le feu à une cabine de l'autoroute A9, à Bessan © Radio France - ASF
  - Aucun(e)
- ASF
Un véhicule de service a également été brûlé cette nuit-là - Aucun(e)
Un véhicule de service a également été brûlé cette nuit-là - ASF

Du côté des gilets jaunes, on explique alors que la casse serait le fait "d'individus alcoolisés extérieurs au groupe", et on dénonce une intervention policière "violente" avec usage de gaz lacrymogènes, de matraques et de grenades de désencerclement. 

Un deuxième incendie

Quatre jours plus tard, un deuxième incendie touche les locaux de Vinci. Cette fois-ci, le premier étage du local technique réservé au personnel de Vinci Autoroutes est dégradé par un incendie volontaire, les vitres sont brisées. Une cinquantaine de personnes cagoulées prennent la fuite à l'arrivée des forces de l'ordre. 

Mardi 18 décembre, dans la soirée, le local des salariés du péage de Bessan est incendié, quatre jours après des premières dégradations - Radio France
Mardi 18 décembre, dans la soirée, le local des salariés du péage de Bessan est incendié, quatre jours après des premières dégradations © Radio France - Stéfane Pocher

Coup de filet

Pendant plusieurs jours, le péage reste fermé, et les automobilistes doivent emprunter une déviation, dans un premier temps, à cause des travaux, puis suite à une décision de la préfecture de l'Hérault. Il rouvrira finalement mi-février 2019, après d'importants travaux.

Quelques semaines après l'incendie, les gendarmes mènent un coup de filet. Une opération de très grande ampleur : 160 gendarmes sont mobilisés au petit matin pour une série d'arrestations. Quelque 41 personnes sont interpellées et placées en garde à vue, 23 seront mises en examen, 11 placées en détention provisoire. Une enquête est ouverte pour incendie criminel en bande organisée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu