Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Un an de gilets jaunes : Aire-sur l'Adour, le début de la mobilisation dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

Il y a un an, le 17 novembre 2018, la mobilisation des gilets jaunes dans les Landes commençait au petit matin à Aire-sur-l'Adour. Les pompes à essence sont alors bloquées avec du Serflex. Le début d'une journée de mobilisation aux quatre coins du département.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Valérie Mosnier

Département Landes, France

C'est la première action des gilets jaunes dans les Landes. Le samedi 17 novembre 2018, au petit matin, vers 7h à Aire-sur-l'Adour, au sud-est de Mont-de-Marsan, 150 personnes sont déjà réunies. Christophe est alors le référent pour le groupe. En direct sur France Bleu Gascogne, il explique que des personnes sont en train d'installer des colliers de serrage en plastique pour bloquer les pompes essence : "Sur toutes les pompes de la ville. On va juste en laisser une accessible pour les véhicules professionnels d'urgence et de services à la personne."

Christophe, représentant des gilets jaunes d'Aire-sur-l'Adour il y a un an au début du mouvement

Le prix du carburant au cœur des première revendications

Quelques minutes auparavant, sur les réseaux sociaux circulait une vidéo sur laquelle on pouvait voir un motard en train de bloquer les pompes. "C'est moi, je l'ai fait ce matin en venant à la manifestation", poursuit Christophe.   

Christophe et les autres seront rejoints par d'autres au fil de cette matinée. Au plus fort de la journée, il y a eu jusqu'à 350 gilets jaunes à Aire-sur-l'Adour.  

Plusieurs actions de gilets jaunes dans les Landes

Le mouvement des gilets jaunes aura été bien suivi dans les Landes pour cette première journée de mobilisation. Au plus fort, en fin de matinée le 17 novembre, la préfecture a recensé près de 5. 000 manifestants pour 31 actions : manifestations, opération escargot, péage gratuit, barrages filtrants. 38 actions ont été recensées à 15h30, mais moins de gilets jaunes dans le mouvement avec 2.800 personnes. À 20 heures, selon la préfecture, il n'y avait plus que quelques gilets jaunes mobilisés à Aire-sur-l'Adour. 

Les faits marquants de cette journée de mobilisation 

On retiendra d'abord bien sûr ces dizaines de barrages filtrants un peu partout dans le département de Biscarrosse à Aire-sur-l'Adour, de Labenne, à Mont-de-Marsan. Des barrages qui ont entraîné la fermeture  de plusieurs grandes surfaces : l'hypermarché Carrefour de Dax, le centre commercial le Grand Mail à Saint-Paul-lès-Dax, le Leclerc du Grand Moun à Saint-Pierre-du-Mont ou encore le Leclerc d'Aire-sur-l'Adour. 

On retiendra aussi l'ampleur de la manifestation à Dax. Près de 2. 300 manifestants réunis en fin de matinée devant la mairie, ils ont entonné ensemble la Marseillaise. 

Autre fait marquant, ces opérations péages gratuits : sur l'A63 par exemple, les automobilistes ont pu franchir gratuitement les péages de Castets et de Saugnacq-et-Muret toute la journée. A Bénesse-Maremne, au contraire, les gilets jaunes, ont bloqué  18 des 20 voies du péage.  Résultat, vers 17 heures, près de 22 kilomètres de bouchons cumulés dans les deux sens. 

Durant tout le mouvement des gilets jaunes, le département des Landes n'a pas eu à connaître de gros moments de violence

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu