Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un début d'été du tonnerre pour le tourisme à Reims

-
Par , , France Bleu Champagne-Ardenne

Entre le Tour de France, la Coupe du monde féminine de foot et le festival Clin d'Oeil, les professionnels du tourisme se frottent les mains à Reims. L'office du tourisme a quasiment doublé sa fréquentation au mois de juin tandis que la cathédrale accueillait 30% de visiteurs en plus.

Reims cathédrale tramway Champagne
Reims cathédrale tramway Champagne © Radio France - Olivier Cattiaux

Alors que les vacances scolaires viennent de commencer, la saison est déjà bien lancée pour les professionnels du tourisme rémois. A tel point que le record de 3,5 millions de visiteurs comptabilisé l'année dernière pourrait bien être pulvérisé. Tout ça bien sûr grâce à trois événements majeurs : la Coupe du monde féminine de football (du 7 juin au 7 juillet), le passage du Tour de France (Reims était ville départ le 9 juillet) et le festival Clin d'oeil consacrés aux personnes sourdes et malentendantes (4 000 festivaliers par jour du 4 au 9 juillet).

"Ca booste le territoire de façon extraordinaire", avoue Philippe Verger, le directeur de l'office du tourisme de Reims, "On ne peut pas consolider les chiffres dès aujourd'hui, mais les indicateurs sont excellents".  Ainsi l'office du tourisme a vu sa fréquentation augmenter de 30 à 50% au mois de juin, pendant que la cathédrale accueillait 30% de visiteurs supplémentaires. "Pour la cathédrale, on est passé de 800 000 visiteurs en 2015 à 1 million 450 000 en 2018", précise Philippe Verger.

Des hôtels et restaurants bondés

Une fréquentation qui a bien sûr profité aux hôteliers et restaurateurs, qui parlent d'une hausse de 15 à 20% dans le secteur. Reims et sa petite couronne compte 140 hôtels et dans le centre-ville, l'hôtel de la Paix a facilement rempli ses 163 chambres : "On avait des réservations deux ans à l'avance", explique son directeur Antoine Renardias. 

Place Drouet d'Erlon, le patron du Tablier se satisfait également : "Pendant la Coupe du monde féminine, on a eu quelques délégations et dès que les matches étaient terminés le monde affluait sur ma terrasse de 130 places". Les Rémois se souviendront notamment du passage des supporters américains et néerlandais.

Capitaliser sur cette hausse de fréquentation

A Reims, plus d'un touriste sur deux (54%) est étranger : "On a déjà une des clientèles les plus internationales", reconnaît Philippe Verger, le directeur de l'office du tourisme de Reims, "Mais ces événements sont l'opportunité pour nous de construire une image et une notoriété auprès de cette clientèle"

Désormais, les Américains sont 2e dans le classement des touristes les plus nombreux à Reims, derrière les Belges, mais les professionnels voient aussi de plus en plus de clientèles venant de pays comme la Russie ou l'Australie : "Grâce à l'oenotourisme", précise Philippe Verger, qui note également que les touristes venus de région parisienne sont de plus en plus nombreux : "Ca représente environ 40% de la clientèle nationale".