Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un déconfinement pour Noël, à Strasbourg, on hésite entre espoir et résignation

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Doit-on se préparer à passer Noël en comité restreint ou peut-on envisager de se déplacer pour les fêtes ? Le confinement sera levé le 15 décembre si "les objectifs sanitaires sont atteints" a répondu Emmanuel Macron. À Strasbourg, on a plutôt décidé de prendre les devants.

Allocution d'Emmanuel Macron ce mardi 24 novembre 2020
Allocution d'Emmanuel Macron ce mardi 24 novembre 2020 © Radio France - Théo Hetsch

C'est donc un Noël sous conditions : "le confinement sera levé si les objectifs sanitaires sont atteints" a annoncé ce mardi 24 novembre Emmanuel Macron lors d'une allocution. Au 15 décembre, il faudra donc passer sous la barre des 5.000 contaminations par jour pour envisager se déplacer et retrouver de la famille. Pour ceux qui attendaient ces annonces pour prendre les billets de train ou acheter les cadeaux, l'attente se prolonge donc.

Le reportage de Théo Hetsch

La soirée avait d'abord bien commencé, avec une annonce sur les déplacements qui a soulagé tout le monde. A partir de ce samedi, "les déplacements pour motifs de promenade ou activité physique en extérieur seront désormais permis dans un rayon de 20 km autour du lieu de confinement, et pour trois heures". Dans les salons et sur les canapés, on a poussé un ouf de soulagement.

Mais ensuite, les choses se sont gâtées... "En fait aujourd'hui, il ne nous annonce rien, il faudra attendre le 15 décembre", déplore Juliette et son mari, habitants du quartier du Neudorf à Strasbourg. "Mais bon, on ne se fait pas tellement d'illusion, je ne pense pas qu'on va réussir à diviser par quatre les contaminations en deux semaines et demi..." Alors la famille envisage de passer les fêtes en comité restreint : juste les parents et leurs trois filles. "On téléphonera aux grands-parents, on va faire quelques cadeaux qu'on enverra par colis", anticipe René-Pierre, le papa.

"S'il faut passer Noël loin de ma famille, je le ferai"

Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls à anticiper un confinement prolongé, au-delà du 15 décembre. "J'ai mis en location mon appartement de Marseille pour des gens qui viennent voir leur famille à Noël : 15 minutes après la fin du discours, ils m'ont envoyé un message pour me dire qu'ils annulaient", raconte Juliette

Noël c'était aussi l'occasion de revoir toute la famille éclatée en France. "Ce qui me manquera le plus à Noël, ce sont les cousins et cousines. Noël, c'est le seul moment dans l'année où peut les voir", regrette Lucie, la plus jeune, 19 ans. Et puis reste une interrogation sur l'aînée, Laure, qui travaille à Düsseldorf. Elle reste prudente : "certains de mes amis français ont déjà pris des billets pour rentrer pour Noël, mais moi je vais attendre le 15 décembre pour voir où en est la situation", explique la jeune fille. "Et puis s'il faut passer Noël loin de ma famille, je le ferai, c'est comme ça".

Et elle attend aussi les annonces côté Allemand. Angela Merkel tient une conférence de presse ce mercredi après-midi pour annoncer de nouvelles mesures contre le coronavirus.

Les mesures et le calendrier, annoncés le 24 novembre 2020
Les mesures et le calendrier, annoncés le 24 novembre 2020 © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess