Société

Un déjeuner aux saveurs d'antan pour les pensionnaires d'une maison de retraite avignonnaise

Par Charlotte Lalanne-Labeyrie, France Bleu Vaucluse jeudi 23 mars 2017 à 6:20

Les élèves de l'école hôtelière d'Avignon aux côtés des pensionnaires de la maison de retraite du Clos du Noyer
Les élèves de l'école hôtelière d'Avignon aux côtés des pensionnaires de la maison de retraite du Clos du Noyer © Radio France - Charlotte Lalanne

Les pensionnaires d’une maison de retraite se sont mis à table au restaurant de l’Ecole hôtelière d’Avignon. Un projet intergénérationnel à l’initiative de l’établissement. Une vingtaine d’élèves en bac professionnel restauration et cuisine préparent ce repas depuis décembre…

C'est une rencontre entre deux générations qui a eu lieu au restaurant de l'école hôtelière d'Avignon mardi midi. Un rendez-vous entre les élèves en bac professionnel Restauration et cuisine et les pensionnaires de la maison de retraite Le Clos du Noyer.

Le défi des élèves : faire redécouvrir à ces 15 seniors les ingrédients d’autrefois… Pour y parvenir, les jeunes, 15 apprentis cuistots et sept en salle, ont mené leur petite enquête : "On est allés les rencontrer a la maison de la retraite, on a discuté avec eux sur les plats qu'ils mangeaient avant, ils nous ont dit les légumes qu'ils utilisaient autrefois, qu'on ne voit plus trop aujourd’hui, et après on s'est réuni dans la classe pour élaborer des recettes," raconte Charly, en cuisine.

"Sur la trace des saveurs oubliées" : des élèves invitent les pensionnaires d'une maison de retraite à l'école hôtelière d'Avignon - Radio France
"Sur la trace des saveurs oubliées" : des élèves invitent les pensionnaires d'une maison de retraite à l'école hôtelière d'Avignon © Radio France - Charlotte Lalanne

Au menu, on retrouve donc des légumes "oubliés" : topinambour en crème, purée de panais ou de pommes de terre vitelotte, une variété de patate violette... Et puis il y a aussi du cabillaud... ou plutôt de la morue, insiste André, car "en Provence, on ne dit pas cabillaud, on dit morue !" La morue, un poisson qui rappelle de bons souvenirs à Marcel :

"Autrefois, on pendait la morue, comme le jambon, , et avec le couteau, on se taillait des morceaux de morue et on buvait des coups, c'était bon !" raconte Marcel

Un déjeuner façon Madeleine de Proust, le défi est relevé pour les jeunes de l'école hôtelière d'Avignon. Leurs professeurs s'en félicitent, à l'image de Daniel Murat, enseignant en français : "ce projet a permis de valoriser les élèves, leur dire qu'ils peuvent être utile".

"Les personnes âgées qu'ils ont rencontrées leur ont renvoyé une image de petits professionnels, pas d'élèves". - Daniel Murat, professeur de français

Et l'enthousiasme est largement partagé par les personnes âgées. Maguy, 93 ans, est même très émue : "Je suis très isolée, ma famille est en Australie, alors je suis très heureuse de voir tout ce monde", explique-t-elle.

Des pensionnaires de la maison de retraite Le Clos du Noyer redécouvrent les saveurs d'antan grâce aux élèves de l'école hôtelière d'Avignon