Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : il faut consigner les masques "nouveaux polluants du quotidien"

Fabien Gouttefarde a écrit à Brune Poirson la secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire. Le député LaREM de l'Eure propose de mettre en place une consigne des masques à usage unique dans le but d'assurer leur recyclage ou leur retraitement.

 Le député LaREM de l'Eure, Fabien Gouttefarde a écrit à Brune Poirson pour lui faire des propositions pour mieux recycler les masques à usage unique
Le député LaREM de l'Eure, Fabien Gouttefarde a écrit à Brune Poirson pour lui faire des propositions pour mieux recycler les masques à usage unique - Fabien Gouttefarde

Mettre en place un système de consigne et une filière de retraitement des masques à usage unique, "c'est une urgente nécessité" pour Fabien Gouttefarde. Le député LaREM de l'Eure, qui vient d'écrire à Brune Poirson, la secrétaire d'Etat après de la ministre de la Transition écologique et solidaire explique :"la pandémie que nous traversons actuellement a éveillé les consciences tant sur les risques sanitaires" mais aussi "sur la transition écologique que nous devons accentuer" :

Paradoxalement, cette crise marque aussi le grand retour des produits jetables, le masque est le nouveau polluant du quotidien"

La consommation moyenne est estimée à 24 millions de masques par semaine en France, "des masques achetés par centaines de millions et jetés au sol par milliers chaque jour" se désole Fabien Gouttefarde. Des masques qui mettent 450 à 500 ans à se dégrader, "ce qui constitue un danger de santé publique" et "met en danger les agents de propreté chargés de les collecter et les usagers de l'espace public". Le député propose avec la consigne de "payer un tout petit peu plus cher" les masques "à la condition que s'organise en parallèle un réseau qui démarre de notre cuisine, on pourrait les mettre dans un sac, les laisser à sa mairie qui pourrait les collecter ou auprès des grandes surfaces"

Recycler et retraiter les masques

Selon le député, "il n'existe pas à ce jour de cadre réglementaire qui permette de recycler les masques" mais"il existe des solutions techniques de décontamination de ces déchets" estime le député pour qui "il faut vérifier que le procédé utilisé pour décontaminer le masque est efficace et vérifier que la décontamination n'a pas fait perdre les performances de protection"

"On pourrait envisager de réutiliser le masque

Plusieurs solutions pourraient être envisagées : le recyclage "on transforme le masque fait de plastique en petites billes et on en reproduit" mais aussi le réusage "en gardant le masque dans son intégralité, en le décontaminant et en le réutilisant". Le CNRS a mis en place un consortium interdisciplinaire pour étudier les possibilités de recyclage des masques.

Fabien Gouttefarde n'a pas reçu pour l'instant de réponse de Brune Poirson mais" on doit rencontrer son cabinet très prochainement" indique le député de l'Eure. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu