Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Un an des gilets jaunes : un QG décoré par une centaine de graffeurs à Trélissac, en Dordogne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Le centre commercial à l'abandon de Trélissac en Dordogne est rapidement devenu le quartier général des gilets jaunes. En mars, pour leur 17e semaine de mobilisation, ils ont invité des graffeurs pour lui donner des couleurs. Une centaine avait répondu à l'appel.

Ce tag est l'un des plus symboliques sur les murs du QG : une Marianne éborgnée, symbole des violences policières.
Ce tag est l'un des plus symboliques sur les murs du QG : une Marianne éborgnée, symbole des violences policières. © Radio France - Noémie Philippot

Trélissac, France

D'abord installés sur un parking de Trélissac où ils ont dormi dans des caravanes, les gilets jaunes ont fini par en être chassés et ont investi un autre quartier général : un centre commercial à l'abandon. Un bloc de béton triste, avec quelques tags sur les murs. En retrait par rapport à la route, on le repère uniquement grâce aux gilets jaunes suspendus à des perches au niveau du rond-point. 

Mais ce lieu devient le centre de l'attention début mars 2019. Alors qu'il y a déjà moins de monde sur les manifestations, les gilets jaunes lancent un événement sur les réseaux sociaux, en parlant d'une opération exceptionnelle pour la 17e semaine de mobilisation, avec des personnes venues de toute l'Europe, sans en préciser la nature. 

Des graffs symboliques

Le samedi 9 mars, malgré la pluie, une centaine de graffeurs prennent le QG d'assaut. Les gilets jaunes ont préparé les dizaines de mètres carrés de mur en les repeignant en noir, les street-artists n'ont plus qu'à en prendre possession pour leur donner de la couleur. 

Peu de peintres acceptent de parler, mais l'événement est ouvert à tous. Tous ne se revendiquent pas gilets jaunes, mais ils estiment que les causes peuvent se rejoindre. En revanche, Sirien, un graffeur venu du Lot s'associe au mouvement et signe l'un des dessins les plus forts du QG : une Marianne éborgnée, symbole des violences policières pendant les manifestations. Certains street-artists sont restés plusieurs jours à Trélissac pour achever leur oeuvre. 

Alors qu'il y a moins de monde aux manifestations, les gilets jaunes lancent un gros événement sur leur QG : il est décoré par près de 100 street-artits.

Les graffeurs ont pris possession de tous les murs du QG des gilets jaunes, à l'extérieur comme à l'intérieur.  - Radio France
Les graffeurs ont pris possession de tous les murs du QG des gilets jaunes, à l'extérieur comme à l'intérieur. © Radio France - Noémie Philippot
En mars, pour leur 17e semaine de mobilisation, les gilets jaunes ont invité des graffeurs pour donner des couleurs à leur QG - Radio France
En mars, pour leur 17e semaine de mobilisation, les gilets jaunes ont invité des graffeurs pour donner des couleurs à leur QG © Radio France - Clémence Gourdon Negrini
Le portrait d'une gilet jaune portant un bonnet phrygien - Radio France
Le portrait d'une gilet jaune portant un bonnet phrygien © Radio France - Clémence Gourdon Negrini
Une centaine de graffeurs ont répondu à l'appel. - Radio France
Une centaine de graffeurs ont répondu à l'appel. © Radio France - Clémence Gourdon Negrini
Les graffeurs ont pris possession de tous les murs de l'ancien centre commercial - Radio France
Les graffeurs ont pris possession de tous les murs de l'ancien centre commercial © Radio France - Clémence Gourdon Negrini
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu