Société

Un deuxième parc naturel marin pour la Gironde

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde jeudi 2 avril 2015 à 8:20

Le nouveau parc naturel marin des pertuis et de l'estuaire de la Gironde
Le nouveau parc naturel marin des pertuis et de l'estuaire de la Gironde © Ministère de l'Ecologie et du Développement durable

Après celui du bassin d'Arcachon, créé en fin d'année dernière, Ségolène Royal est sur le point de signer le décret donnant naissance au parc naturel Marin des Pertuis charentais et de l'estuaire de la Gironde. Pêcheurs, touristes, et associations écologistes devront désormais travailler ensemble.

Ce nouveau parc qui englobera les pertuis charentais et l'Estuaire de la Gironde s'étendra sur 6.000 km² et  plus de 700 km de côtes. Trois grandes zones sont concernées  : la pleine mer au large de la Gironde, la mer des pertuis (Breton, Antioche et Maumusson) et l'estuaire de la Gironde dans son ensemble.

À quoi va-t-il servir ?

Essentiellement à faire cohabiter des activités aux impératifs parfois contradictoires : la pêche, le tourisme et le développement durable d'un écosystème fragile. Il s'agit du deuxième parc de Gironde après celui du bassin d'Arcachon créé fin 2014 et qui vient d'élire son président, François Deluga, le maire du Teich.

Géré par un conseil de 57 membres

Un parc naturel marin est géré par un conseil de gestion, composé d’acteurs locaux représentant les différents usagers de l’espace marin. Le conseil du futur parc sera composé de 57 membres : services de l’État, élus locaux, professionnels de la mer, usagers de loisirs en mer, associations de protection de l’environnement et personnalités qualifiées.

Il sera capable d'adopter des mesures concernant la protection des écosystèmes tout en permettant le maintien ou le développement durable des activités économiques. Ségolène Royal signera le 4 avril le décret de création du parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et des Pertuis charentais.