Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un "Dîner de Chef" à Rouen pour aider les Restos du Cœur

mardi 5 décembre 2017 à 6:04 Par Victoria Koussa, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Une centaine de chefs cuisiniers de toute la France prépare un repas caritatif gastronomique pour reverser les fonds à l'association. En Normandie, l'opération "Dîner de chef" s'installe à Rouen avec aux fourneaux Olivier Da Silva, un chef étoilé.

Olivier Da Silva dans la cuisine de son restaurant l'Odas à Rouen où il peaufine les derniers détails avant le repas de mardi.
Olivier Da Silva dans la cuisine de son restaurant l'Odas à Rouen où il peaufine les derniers détails avant le repas de mardi. © Radio France - Victoria Koussa

Le beurre chaud crépite dans les poêles de l'équipe d'Olivier Da Silva. Le chef cuisinier rouennais, propriétaire du restaurant gastronomique l'Odas dans le centre-ville de Rouen, est prêt à recevoir ses confrères de toute la Normandie mardi pour le repas "Dîner de chef". Un dîner caritatif à 100€ le menu - boissons comprises - avec l'objectif de reverser l'intégralité des dons aux Restos du Cœur de la région.

"Il y a une bonne ambiance"

Le tablier retroussé jusqu'aux coudes, Olivier Da Silva appréhende le repas de mardi soir. "Ce sont des mois de préparation, surtout que nous recevons le Dîner de Chef Normandie cette année", affirme le jeune entrepreneur étoilé. Dans un lieu unique prêté par la région : la salle des Etats de l'Historial Jeanne d'Arc. "Je crois que c'est la première fois qu'un repas gastronomique s'y tient", sourit Olivier. De quoi ravir la centaine de donateurs inscrits pour le dîner.

"En règle générale, c'est une très bonne soirée, il y a une bonne ambiance entre chefs. Cette fois, on va cuisiner dans la cour et des écoles hôtelières vont nous aider, explique Olivier, c'est aussi l'occasion de retrouver des confrères de toute la région."

ECOUTEZ - Le reportage dans les cuisines de l'Odas à Rouen.

Un repas "surprise"

Olivier continue de réduire ses émulsions d'agrume, le seul accompagnement qu'il peut préparer avant le dîner. "C'est pour accompagner la St-Pierre de l'entrée du repas dont je suis en charge, explique-t-il, enfin... si la pêche du jour me le permet. Mes clients ne savent jamais ce qu'ils auront réellement dans l'assiette, j'ai une cuisine d'instinct".

L'instinct, la passion, mais aussi l'injustice le motive dans sa cuisine. Parce que si Olivier Da Silva travaille bénévolement depuis des semaines, à côté de son restaurant, pour préparer la réception caritative de mardi, c'est parce qu'il s'indigne de voir dans la rue "des femmes retraitées fouiller dans les poubelles" et que son statut d'entrepreneur le fragilise : "si tout s'arrête, moi aussi je peux finir dans la rue, tout peut aller très vite."