Société

Sécurité renforcée pour la féria de Béziers

Par Benjamin Rieth, France Bleu Hérault et France Bleu mercredi 10 août 2016 à 18:00

Des militaires de la mission Sentinelle déployés pendant la féria
Des militaires de la mission Sentinelle déployés pendant la féria © Maxppp - MAXPPP

Pendant cinq jours à compter de jeudi, près de 500 000 personnes sont attendues dans les rues de Béziers (Hérault) pour profiter de la feria. L’événement a été maintenu après concertation avec la préfecture. Pour assurer la sécurité des visiteurs, un dispositif inédit est mis en place cette année.

Depuis le mois de mars, la municipalité de Béziers et la préfecture ont enchainé les réunions pour préparer le dispositif. Après une analyse des risques prenant en compte les fêtes prévues et les forces de l'ordre disponibles, la préfecture a décidé de maintenir l'évènement. "À chaque fois, il faut se poser la question : est-ce qu'on peut le faire ? Est-ce qu'on peut assurer la sécurité ?" rappelle le sous-préfet de Béziers, Christian Pouget.

La décision de maintenir l’événement satisfait en tout cas le maire de Béziers. "Je ne vous dis pas que nous avons 100% de sécurité. On a maintenu la féria car, en notre âme et conscience, nous sommes assurés de pouvoir garantir le maximum de sécurité aux centaines de milliers de gens qui seront là", explique Robert Ménard.

Alors que Lille a dû annuler sa braderie, Robert Ménard se satisfait de pouvoir maintenir la feria.

Policiers, CRS et militaires pour assurer la surveillance

Le dispositif avait déjà été revu suite aux attentats de Charlie Hebdo et de Paris en novembre 2015, il a fallu à nouveau l'adapter après l'attentat de Nice le 14 juillet dernier. Concrètement, les accès au périmètre de la feria ont été réduit, et la circulation est interdite dans plusieurs rues à partir de 17 heures. Douze axes ont été dotés de chicanes et leur chaussée rétrécie "pour faire en sorte de maîtriser et de limiter le nombre de véhicules qui peuvent entrer", précise le sous-préfet de Béziers.

A l'intérieur du périmètre de la feria, policiers municipaux et nationaux, CRS - deux compagnies ont été appelés - et militaires de la mission Sentinelle patrouilleront. Les services des Douanes, de la police aux frontières, et de la police ferroviaire en gare SNCF sont aussi mis à contribution.

Depuis les airs, c'est un hélicoptère de la gendarmerie qui assurera une surveillance. Le sous-préfet de Béziers met aussi en garde : "On positionnera des personnes spécialisées, des snipers, aux endroits opportuns, donc si on vous dit: j'ai vu une personne sur un toit avec un grand fusil, c'est normal" détaille Christian Pouget. Ces tireurs de précision seront notamment positionnés au niveau des arènes, au moment des corridas.

Fouilles et palpations à l'entrée de la feria

L'accès à la feria a lui été confié à des sociétés privées de sécurité. Ils vont prendre place au niveau des points d'entrée du périmètre de la feria. Ils ont été autorisés par arrêté préfectoral à effectuer "des palpations et des fouilles de sac", explique Christian Pouget.

Pour coordonner l'ensemble du dispositif, le poste de commandement opérationnel doit s'installer pendant les cinq jours dans les sous-sols de la préfecture. Depuis ce poste, il sera possible d'avoir accès à toutes les images de vidéosurveillance de la ville. Malgré toutes ces précautions et ce dispositif renforcé, le sous-préfet Christian Pouget appelle à être vigilant et ne pas hésiter à appeler le "17" en cas de comportement suspect.