Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un élu ardéchois contre le rattachement de l'Ardèche à l'Auvergne

vendredi 18 juillet 2014 à 6:00 Par Germain Treille, France Bleu Drôme Ardèche

La région Rhône-Alpes doit fusionner avec l'Auvergne dans le cadre de la réforme territoriale. Le département de l'Ardèche, qui appartient à la première, n'a rien à faire avec la seconde. Les Ardéchois regardent vers le Sud selon cet élu.

Page Facebook de la pétition
Page Facebook de la pétition © Radio France - Germain Treille

Max Bouschon voit davantage l'Ardèche avec le Languedoc-Roussillon ou PACA

Déjà plus d'une centaine de personnes ont signé cette pétition numérique. L'une d'entre elles a laissé un commentaire qui résume parfaitement la philosophie du document : "pour ma part je descends dans le midi, je ne monte jamais " , sous-entendu "jamais dans le Nord". C'est Max Bouschon, conseiller municipal à Aubenas, personnalité connue et influente dans la région, qui est à l'origine de la pétition. Il veut une réforme territoriale mais pas celle du gouvernement, trop approximative et qui ne correspond pas, selon lui, aux réalités économiques, culturelles, identitaires, du terrain. Le terrain, ici, c'est l'Ardèche. Et pour lui, les Ardéchois sont plutôt tournés vers le Languedoc-Roussillon et PACA . En tout cas l'Ardèche méridionale. Pas forcément l'Ardèche Verte, l'Ardèche du côté d'Annonay qui regarde plutôt vers Lyon. Max Bouschon le reconnaît. Mais, cela ne remet pas en cause sa détermination à faire entendre sa voix.

A travers cet appel, l'Albenassien demande aux élus ardéchois, qui ont des responsabilités régionales et/ou nationales, d'ouvrir le débat. Une question vitale, estime-t-il, pour l'avenir de l'Ardèche. Dans le cadre de la réforme de la carte de France, actuellement en discussion au Parlement, un amendement doit permettre à chaque département, à partir de 2016, de décider de sa région de rattachement.