Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un établissement de tourisme azuréen sur deux sanctionné par la répression des fraudes

-
Par , France Bleu Azur

La direction de la protection des populations procède tout l'été à des contrôles dans les Alpes-Maritimes pour la sécurité de tous et pour s'assurer de l'hygiène correcte dans les restaurants. Le premier bilan n'est pas bon.

Un contrôle de centre nautique
Un contrôle de centre nautique © Radio France - Fabien Fourel

Alpes-Maritimes, France

Pendant que vous placez vos doigts de pied en éventail, eux veillent au grain ! Les agents du service de la direction de la protection des populations de la préfecture des Alpes-Maritimes sont pleinement mobilisés durant les deux mois d'été. Depuis le premier juin et jusqu'au 15 septembre l'opération interministérielle vacances est lancée. Des contrôles sont réalisés tous les jours dans les restaurants, les centres de vacances, les organismes qui accueillent des enfants ou les bases nautiques.

Qui sont ces agents ? 

Ils sont une vingtaine et contrôlent à la fois les diplômes des moniteurs qui s'occupent de vos enfants, les mesures de sécurité, les équipements, l'hygiène dans les restaurants mais aussi et on le sait moins : les prix, la non-concurrence déloyale et l'accessibilité des informations pour le client. 

Les Alpes-Maritimes département mauvais élève

Pour l'heure pour cette saison 2019, la répression des fraudes a contrôle 35% d'organismes sur les 800 d'objectif fixé. Et le constat est là : plus d'un établissement sur deux était en infraction. Le département est le deuxième de France en matière de fermetures administratives derrière l’Île de France : jusqu'à 80 établissements sont fermés par an pour des problèmes d'hygiène ou de sécurité. 

Ecoutez Nathanaelle Mignot de la protection des populations

Que risque un établissement qui n'est pas en règle ? 

D'abord un avertissement ou la fermeture administrative mais il peut aussi y avoir des sanctions pénales : 150.000 euros d'amende et deux ans d'emprisonnement. 

Le reportage au centre nautique de Cannes

Le contrôle des diplômes  - Radio France
Le contrôle des diplômes © Radio France - Fabien Fourel
Base nautique contrôlée  - Radio France
Base nautique contrôlée © Radio France - Fabien Fourel
Les contrôles dans la base nautique  - Radio France
Les contrôles dans la base nautique © Radio France - Fabien Fourel