Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un été au travail à Arcachon : pas de vacances pour les saisonniers

mercredi 12 août 2015 à 5:45 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Ils ont 18 ans et passent leur été à bosser au coeur de la cité balnéaire. Depuis leur poste de travail Marie, Axel et Celsa ont vue sur la mer mais pas question de piquer une tête avant la fin du service. Difficile de travailler quand les copains sont en vacances ?

Fidèle au poste pendant deux mois
Fidèle au poste pendant deux mois © Radio France - Stéphane Hiscock

Ils ont 18 ans et travaillent déjà pour financer leurs études, un voyage ou le permis de conduire. Des milliers de girondins sont privés de vacances cet été. Onl es retrouve souvent à la terrasse des cafés ou dans les cuisines des restaurants. Ils ont troqué le maillot de bain pour un job d'été.

C'est le cas de Marie, 18 ans, serveuse dans un restaurant sur le front de mer d'Arcachon. Alors Marie, pas trop frustrée de travailler alors que les vacanciers s'amusent ?

"C'est vrai que quand on voit les vacanciers sur la plage ça donne envie. Mais bon, il faut se dire que c'est pour l'argent. On en a besoin pour nos études."

D'une terrasse à l'autre nous rencontrons Celsa. Cette étudiante court entre les tables pour installer une centaine de couverts. Les jobs d'été elle connait...

"Je bosse tous les étés depuis que j'ai 16 ans. Ca forge l'esprit et c'est bon pour l'estime de soi."

Certains ont quand même du mal à se lever le matin. C'est le cas d'Axel qui travaille pour la première fois de sa vie. A 18 ans son objectif est d'acheter une voiture mais il a un peu de mal avec les horaires de la restauration.

"Faut pas avoir peur de faire des heures. Hier j'ai terminé à 23 heures. On regarde les gens aller se baigner pendant que nous on travaille."

On voit les gens à la plage et nous on bosse