Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un étudiant d'Azay-sur-Cher fait se rapprocher sa commune de ses habitants grâce à une application mobile

-
Par , France Bleu Touraine

Comment être au courant rapidement de ce qui se passe dans sa commune ? Un jeune homme de 22 ans qui habite Azay-sur-Cher vient de lancer une application pour mobile destinée aux habitants des communes rurales. Le but de l'application "AppCom" est de communiquer l'information locale plus rapidement.

Logo de communication AppCom
Logo de communication AppCom - AppCom

Théo Guidoux est un jeune étudiant de 22 ans qui habite la commune d'Azay-sur-Cher en Indre-et-Loire. Tout en poursuivant ses études d'ingénieur en cybersécurité,  il a eu l'idée il y a quelques mois de mettre au point et développer une application mobile à destination des petites communes. "AppCom"c'est son nom a pour but de communiquer de l'information plus facilement entre mairies et habitants des villages (agenda culturel, actualité, contrendus de conseil municipal, alertes) etc...

Pour le moment 13 communes en France ont souscrit ce service dont trois en Indre-et-Loire, Azay-sur-Cher, Mettray et Saint-Martin-le-Beau. Une application simple d'utilisation explique Théo Guidoux : "Nous avons travaillé dessus justement pour les personnes âgées, on a juste besoin de cliquer sur un lien pour télécharger l'application. Je prends l'exemple de ma grand-mère qui n'est pas à l'aise avec son téléphone. J'ai installé l'application, il n'y a pas besoin de créer un compte. Ensuite il faut juste sélectionner le nom de la commune dont on a besoin de recevoir les informations. Nous avons aussi développé une version web pour ceux qui n'ont pas de téléphone".

La commune de Saint-Martin-le-Beau s'est lancée en septembre 2020

Après Azay-sur-Cher, les communes de Mettray et Saint-Martin-le-Beau se sont lancées à leur tour en Indre-et-Loire. L'avantage selon le maire de Saint-Martin-le-Beau Alain Schnel c'est l'immédiateté de ce service. "Le véritable plus c'est l'information immédiate, cela vient en complément de notre page Facebook et du site internet de la commune. Ce qui est bien c'est que cela touche d'autres personnes comme les plus jeunes. C'est rapide par exemple avec les infos Covid ou lorsqu'il y a des travaux de voirie qui engendrent des coupures d'électricité que l'on apprend en temps normal plus tardivement".

L'objectif de Théo Guidoux est d'arriver d'ici un an à séduire 50 autres communes en France avec son application. Un service payant pour les municipalités et proportionnel par rapport au nombre d'habitants. Pour une commune de moins de 500 habitants, le coût est de 300 euros par an. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess