Société

INSOLITE - Un exosquelette pour skier sans douleur

Par Romain Dézèque, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu lundi 6 février 2017 à 6:00

Le Ski-Mojo, importé d'Angleterre, coûte 600 euros.
Le Ski-Mojo, importé d'Angleterre, coûte 600 euros. © Radio France - Romain Dézèque

Difficile de skier lorsqu'on a des problèmes aux genoux ou lorsque les douleurs musculaires prennent le pas sur le plaisir. La société Ski-Mojo, basée à La Clusaz, commercialise un exosquelette pour y remédier.

En France, l'hiver dernier, 150 000 personnes se sont blessées sur un total de 8 millions de skieurs. Parmi ces blessés, 38 % ont connu des lésions au genou (dont 15% de rupture du ligament) selon une étude des Médecins de montagne (Mdem). Pour ces personnes, pas évident de rechausser les skis.

"Redonner aux gens le plaisir de skier"
— Jean-Marc Glaude, gérant de la société

La société Ski-Mojo, basée à La Clusaz, propose une solution pour retrouver le plaisir de skier : un exosquelette, à fixer autours des jambes comme une genouillère, qui allège le poids du corps. Une armature légère, composée de tiges en plastique avec à l'intérieur des ressorts. Ce sont ces ressorts qui permettent d'alléger de 5 à 15 kg la pression sur les jambes et les articulations du genou. Une technologie importée d'Angleterre et commercialisée en France dans une trentaine de stations depuis deux saisons.

Le Ski-Mojo peut se mettre sur ou sous le pantalon  - Radio France
Le Ski-Mojo peut se mettre sur ou sous le pantalon © Radio France - Romain Dézèque

600 euros pièce

"L'objectif c'est de redonner le plaisir de skier à ceux qui l'ont perdu explique Jean-Marc Glaude, gérant de la société. Le Ski-Mojo cible plusieurs profils : les skieurs qui ont connu les blessures, les personnes âgées et ceux qui souhaitent skier avec moins de douleur dans les jambes. "Il y a même une centaine de moniteurs qui utilisent le Mojo mais qui le mettent en dessous de leur pantalon, ça ne se voit pas !" ajoute Jean-Marc Glaude.

"On l'a testé et on a refait la même piste sans l'équipement après. On ressent une grande différence, quand on enlève le Mojo, on prend vingt ans tout à coup !" explique Ludovic, qui a testé l''exosquelette pendant une journée.

Reportage avec des clients à Val-Thorens

L'outil est idéal pour profiter plus longuement des pistes. "C'est comme le vélo électrique : on fait de l'exercice mais à une intensité musculaire moindre, ce qui permet d'être plus endurant car l'acide lactique va tarder à monter dans les muscles" précise le gérant. L'équipement peut aussi servir aux sportifs blessés, afin de les remettre sur ski plus rapidement et leur redonner confiance.

Seul frein possible, son prix ! Le Ski-Mojo coûte 600 euros. Actuellement, près de 700 clients ont adhéré au produit.