Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un faux accident pour un vrai test sous le tunnel Jenner au Havre

Le tunnel Jenner était fermé à la circulation, toute la nuit, ce mercredi, pour un exercice de sécurité grandeur nature. La ville du Havre, les pompiers, le SAMU et la police ont organisé un faux carambolage pour évaluer leur coordination et améliorer les infrastructures du tunnel si besoin.

Exercice sécurité tunnel 1
Exercice sécurité tunnel 1 © Radio France

Imaginez un peu, un énorme carambolage sous le tunnel Jenner. Avec une voiture sur le côté, plusieurs blessés dont certains très gravement, avec de la fumée, les lumières au plafond qui tombent en panne... Autant de conditions qui ne vont pas aider les secours quand ils arriveront. C’est pour tester justement leur réactivité, leur coordination et les infrastructures du tunnel en elle-même, que l’exercice était organisé.

La communication entre les pompiers, le SAMU et la ville

Pour évaluer d’abord, le travail d’équipe des différents secours. Les pompiers , qui arrivent toujours les premiers et doivent estimer la gravité de la situation, des blessures, les risques supplémentaires comme un départ de feu dans une voiture par exemple. Le SAMU ensuite qui doit mettre les victimes en sécurité pendant que les pompiers les désincarcère si besoin. Et les agents de la ville ensuite, qui sont à la disposition des secouristes, pour fermer le tunnel à la circulation, pour faire ouvrir les barrières aux ambulances, pour arrêter le tramway qui passe un peu plus loin, etc..

Exercice sécurité tunnel 2
Exercice sécurité tunnel 2 © Radio France

Mais ces exercices, obligatoires chaque année depuis l’accident sous le tunnel du Mont Blanc en 1999, sont aussi l’occasion pour la ville, d’améliorer les infrastructures du tunnel. Le système d’aération, les « bipass », ces renfoncements dans lesquels les piétons doivent aller s’abriter, les barrières pour fermer le tunnel, la signalisation à l’entrée pour empêcher les voitures, mais aussi les badauds curieux d’entrer. Très concrètement depuis le dernier exercice sous le tunnel Jenner , il y a deux ans (il n’y en a pas eu en 2013 à cause des travaux du tramway), les barrières ont été changées . Il n’y en avait qu’une avant, pas pratique pour les secouristes, il y en a deux maintenant qui forment un S.

Exercice sécurité tunnel 3
Exercice sécurité tunnel 3 © Radio France

Pour ce nouvel exercice sous le tunnel Jenner, 4 figurants jouaient les rôles des blessés. Un très grave, une femme ne sentant plus ses jambes, et 2 plus légers, un homme en fauteuil et un autre à la jambe cassée. Les pompiers ont dû les désincarcérer tous les trois. Mise à part quelques détails dans l’évacuation des victimes, les pompiers, le SAMU et la ville se sont dit très satisfait du bilan . Ils se reverront tous, d’ici trois semaines, pour un débriefing au calme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess